C’est après avoir entendu un voisin de siège crier « Bravo, Roman !  » que la comédienne française Adèle Haenel a quitté en trombe et en colère le gala des Césars, a-t-elle expliqué à Paris Match dans une entrevue publiée jeudi matin.

André Duchesne
André Duchesne La Presse

« J’étais énervée mais je n’aurais pas pété les plombs s’il n’y avait eu ce mec derrière moi qui a crié "Bravo Roman!" quand Polanski a gagné (le César de la meilleure réalisation) a-t-elle déclaré à Paris Match. Ça a été l’élément déclencheur. J’ai dit "c’est la honte". »

Vendredi dernier, la cérémonie des Césars s’est déroulée sous haute tension alors que le film J’accuse de Roman Polanski était en nomination dans douze catégories et a remporté trois trophées. Mme Haenel n’est pas la seule à avoir quitté la salle à la suite de l’annonce qu’il était gagnant du César de la meilleure réalisation.

La réalisatrice Céline Sciamma, qui a signé le film Portrait de la jeune fille en feu dans lequel Adèle Haenel partage la vedette avec Noémie Merlant, aurait invité la comédienne à quitter les lieux en disant : « Viens, on se casse. »

Polanski, rappelons-le, a été reconnu coupable de détournement de mineure en 1977 aux États-Unis et n’est jamais retourné dans ce pays. En Europe, plusieurs femmes l’ont accusé d’agressions sexuelles à leur endroit. Craignant un « lynchage public », le cinéaste et les artisans du film J’accuse n’ont pas assisté au gala des Césars.

Rappelons par ailleurs qu’en janvier dernier, Adèle Haenel a accusé le réalisateur Christophe Ruggia de l’avoir agressée alors qu’elle était adolescente.

Les médias français ont aussi appris cette semaine que Mme Haenel avait signé un contrat avec CAA, la plus importante agence d’artistes à Hollywood. La nouvelle remonte en fait au 4 février dernier mais a été seulement remarquée cette semaine en France sur le site de Vanity Fair.

Cette annonce fait contraste avec le fait qu’il y a quelques jours, l’agent de casting Olivier Carbone avait prédit une « carrière morte » à Mme Haenel à la suite de sa sortie très médiatisée aux Césars.