(New York) Le procès de l’acteur américain Cuba Gooding Jr. pour agressions sexuelles sur trois femmes débutera le 21 avril, a ordonné mercredi un juge de Manhattan, nouveau signe que le mouvement #metoo se fait sa place dans les tribunaux.

Agence France-Presse

Le comédien de 52 ans est accusé d’attouchements non sollicités lors de trois incidents distincts.

En septembre 2018, il aurait touché une femme de façon inappropriée dans un restaurant italien de Manhattan.

Le mois suivant, il aurait pincé les fesses d’une deuxième femme dans une boîte de nuit, puis en juin 2019, l’acteur aurait touché les seins d’une troisième dans le bar d’un hôtel new-yorkais.

Oscar du meilleur second rôle en 1997 pour sa performance de joueur professionnel de football américain dans Jerry Maguire, Cuba Gooding Jr. a plaidé non coupable des six chefs d’inculpation retenus contre lui, dont les trois principaux sont chacun passible d’un an de prison.

Mercredi également, le juge Curtis Farber de la Cour suprême de l’État de New York a autorisé l’accusation à citer deux autres femmes comme témoins lors du procès.

Elles se disent elles aussi victimes de l’acteur, mais les faits les concernant ne font pas l’objet de poursuites pénales.

Le magistrat a, en revanche, écarté 17 autres femmes que le procureur de Manhattan, Cyrus Vance, voulait également citer à témoigner, pour éviter que l’accusé ne soit victime de « préjugés indus ».

Cuba Gooding Jr. s’est fait connaître avec le film Boyz’n the Hood (1991). Il a récemment incarné O. J. Simpson dans la minisérie American Crime Story.

Après le procès Harvey Weinstein, qui se tient actuellement, et avant celui du chanteur de R & B R. Kelly à Chicago fin avril, le procès de Cuba Gooding Jr. devrait être le troisième de l’année pour un homme de pouvoir accusé d’agression sexuelle.