Menteur, le nouveau film d'Émile Gaudreault, a connu un excellent début en salle avec des recettes cumulatives de 1 168 000 $ au cours de ses cinq premiers jours de lancement (de mercredi à dimanche), a-t-on annoncé hier.

ANDRÉ DUCHESNE LA PRESSE

Unplanned, le long métrage antiavortement dont la sortie dans cinq cinémas Guzzo a fait tout un tapage au cours des derniers jours, a quant à lui fait des recettes de 11 507 $. Satisfait, Vincent Guzzo a indiqué hier que le film restera à l'affiche.

Chez Les Films Séville, le distributeur de Menteur, on était d'autant plus fier des résultats de ces premiers jours de projection que cette comédie mettant en vedette Louis-José Houde et Antoine Bertrand est arrivée bonne première au box-office québécois, soit devant les longs métrages Spider-Man : Far From Home, Stuber, Toy Story 4, Aladdin, Yesterday, Rocketman et Men in Black.

« Nous sommes très heureux de l'excellent résultat au box-office et tenons à féliciter toute l'équipe du film pour ce démarrage exceptionnel, a indiqué le président des Films Séville, Patrick Roy, par courriel. Encore une fois, le duo Denise Robert (productrice)/Émile Gaudreault nous a offert une comédie de grande qualité. » 

« Le succès de Menteur prouve que lorsque notre cinéma est pensé en fonction du public, pour lui plaire et le divertir, celui-ci est au rendez-vous et choisit de se déplacer pour le voir sur grand écran, devançant tous les blockbusters américains. »

– Patrick Roy, président des Films Séville

Selon Les Films Séville, Menteur obtient avec ce score la meilleure ouverture sur cinq jours depuis la sortie du film De père en flic, autre film d'Émile Gaudreault, il y a 10 ans.

Soit dit en passant, la première mouture de De père en flic, toujours d'Émile Gaudreault, avait enregistré des recettes de 1 888 524 $ en cinq jours après sa sortie, le 8 juillet 2009. Quant à De père en flic 2, sortie le 13 juillet 2017, il avait fait 1 005 739 $ en quatre jours, dont le premier était en sortie limitée.

À titre comparatif, mentionnons que 1991 de Ricardo Trogi, grand succès estival de 2018, avait obtenu 695 000 $ au cours de ses cinq premiers jours d'exploitation.

Des 1 168 000 $ enregistrés en cinq jours par Menteur, la portion strictement réservée au week-end, soit vendredi, samedi et dimanche, est de 780 267 $, selon l'organisme Cinéac. Règle générale au Québec, les films sortent le vendredi.

Unplanned continue

Critiqué de toutes parts, Unplanned, film controversé de Cary Solomon et de Chuck Konzelman, continuera de son côté à être à l'affiche, en anglais, dans cinq salles de cinéma de la chaîne Guzzo, a indiqué son président, Vincent Guzzo.

« Avec cinq écrans en anglais, le film a fait beaucoup plus d'argent que l'équivalent de beaucoup de films québécois », a-t-il déclaré.

M. Guzzo assure que plusieurs individus et groupes viendront voir le film dans les prochains jours.

Il dit avoir reçu plusieurs commentaires, verbaux ou par courriel, du public. « La majorité des gens ont trouvé le film intéressant », dit-il, estimant que 25 % des courriels reçus proviennent de gens très en colère contre sa décision de mettre le film à l'affiche.

PHOTO FOURNIE PAR LA PRODUCTION

Le film antiavortement Unplanned