La réalisatrice Sophie Dupuis est montée à 500 km au nord de Montréal pour descendre des centaines de mètres sous terre… Depuis un mois, la réalisatrice de Chien de garde tourne son deuxième long métrage, Souterrain, à Val-d’Or, en Abitibi. Elle a choisi le décor de sa ville natale pour y raconter l’histoire de Maxime, un Valdorien dans la mi-vingtaine qui travaille dans une mine loin de la ville. La cinéaste y explore à nouveau les thèmes de la famille, de la fraternité, de l’amour et de la culpabilité.

Émélie Rivard-Boudreau
Collaboration spéciale

À 21 h 30, après une journée de tournage chargée, le soleil se couchera bientôt, mais pas Sophie Dupuis. Elle s’apprête à tourner une scène de nuit, l’une des dernières à Val-d’Or avant de terminer le tournage à Montréal. Les semaines précédentes, c’est sous terre qu’elle les a passées. « Les gens nous ont beaucoup aidés dans les mines. C’était magique. Certains figurants ont tourné 10 jours avec nous. On les incluait dans la mise en scène, ils ont figuré et ils ont même pleuré dans une scène. »

PHOTO SERGE GOSSELIN, COLLABORATION SPÉCIALE

Sophie Dupuis sur le plateau du film Souterrain

Le tournage de Souterrain, que Sophie Dupuis a mis neuf ans à écrire, est parsemé de défis. Filmer sous terre amène son lot de contraintes et plusieurs tuiles sont tombées sur la tête de son équipe depuis la fin mai. « Tout ce qui a pu arriver est arrivé », se désole-t-elle. Après avoir surmonté les obstacles avec son « équipe de guerriers » et les gens motivés de sa région, tourner lors d’une nuit fraîche parmi quelques moustiques devient bien banal. « C’est très beau, humainement, ce qui se passe autour de ce film-là. »

Celui qui tient le rôle principal, Joakim Robillard, est encore peu connu du grand public. À 27 ans, il a surtout fait ses armes au théâtre. Son interprétation du personnage de Maxime pourrait l’amener vers de nouveaux horizons. « C’est un jeune mineur qui doit vivre avec ses démons », décrit-il. « Maxime a eu un accident de voiture avec son meilleur ami qui a été blessé à vie et il veut aussi fonder une famille, mais il n’y arrive pas. »

En audition, la réalisatrice a eu un coup de cœur pour son acteur principal, Joakim Robillard. « J’en tremblais quasiment, se souvient-elle. Ça faisait neuf ans que j’écrivais le personnage et, tout d’un coup, je l’ai vu devant moi. » Lors de cette scène, le personnage de Maxime se réfugie dans l’alcool. Pour la deuxième fois, la grossesse de son amoureuse ne s’est pas rendue à terme. « Moi, je pourrais en avoir 1000 bébés, si je voulais ! », crie le mineur, ivre.

PHOTO SERGE GOSSELIN, COLLABORATION SPÉCIALE

Chantal Fontaine

Chantal Fontaine au grand écran : malgré une carrière bien remplie, c’est une première pour l’actrice. Elle jouera Lise, mère de Julien (joué par Théodore Pellerin), laissé paralysé et aphasique par un accident de voiture. Rencontrée quelques minutes avant le tournage de sa première scène, elle se dit fébrile à l’idée de faire partie du deuxième film de Sophie Dupuis. « J’ai hâte de plonger. La grande différence [avec la télévision], c’est qu’on aura le temps ! Le temps de laisser le personnage prendre sa place. »

PHOTO SERGE GOSSELIN, COLLABORATION SPÉCIALE

James Hyndman

L’acteur James Hyndman sort de sa zone de confort dans Souterrain. S’il n’avait pas réussi à parler avec « l’accent québécois » dans Une audition avec Simon, il y est parvenu avec Sophie Dupuis ! « Il faut que je prenne l’accent de Val-d’Or, des gars de la mine, donc je me transforme un peu », souligne-t-il fièrement. Son personnage, Mario, travaille à la mine avec Maxime. Son fils y travaillait aussi avant d’être victime de l’accident. « C’est un homme très émouvant, qui essaie de vivre, mais pour qui c’est difficile. »

Aux côtés de Joakim Robillard, Charles-Aubey Houde joue le rôle d’Alex, un ami de Maxime qui est aussi sauveteur minier. Le jeune acteur, qui en est à son premier long métrage, a tourné plusieurs scènes sous terre. « Il y a une scène où je cours après Joakim sous terre, dans l’eau, avec les bottes et le masque. Ce sont des belles scènes. » Sérieux à la mine, son personnage aime festoyer et séduire dans les bars. Il se caractérisera par sa bienveillance à l’égard de son ami.

Souterrain est attendu en salle en 2020.