• Accueil > 
  • Cinéma 
  • > Le nouveau film de Denys Arcand s'affiche 
Source ID:; App Source:
Exclusif

Le nouveau film de Denys Arcand s'affiche

Le photographe montréalais Carl Lessard, connu partout dans le monde pour son... (Photo: Carl Lessard, fournie par Cinémaginaire)

Agrandir

Photo: Carl Lessard, fournie par Cinémaginaire

Le photographe montréalais Carl Lessard, connu partout dans le monde pour son travail avec de nombreuses personnalités et sa recherche constante d'émotion, signe la photo de l'affiche du nouveau film de Denys Arcand, intitulé Le règne de la beauté.

Cette affiche, que La Presse a obtenue en exclusivité, résume en un seul regard le contenu du scénario du film, dont la date de sortie reste à déterminer. Dans une chambre sobre, un couple de jeunes gens est en train de faire l'amour. Par la fenêtre, en toile de fond, se déploie avec magnitude le panorama du centre-ville de Toronto.

«Pour moi, il est important de faire passer une émotion dans chaque photographie que je fais. C'est exactement la même chose ici, dit Carl Lessard en entrevue. Je voulais que les deux personnages allongés sur le lit dégagent une émotion, une douceur, quelque chose de velouté par rapport à la portion extérieure de la photo. Cela crée un contraste avec l'image de Toronto, qui est ici très allumée et en éclat.»

Le photographe montréalais... (Photo: Carl Lessard, fournie par Cinémaginaire) - image 2.0

Agrandir

Photo: Carl Lessard, fournie par Cinémaginaire

Le long métrage de M. Arcand, dont le titre de travail fut longtemps Deux nuits/Two Nights, raconte l'histoire de Luc Sauvageau, un jeune et talentueux architecte qui coule une vie tranquille dans la région de Charlevoix avec sa conjointe Stéphanie. Or, un jour, de passage dans la Ville reine, Luc vit une aventure durant deux nuits avec Kindsay Walker, une mystérieuse femme rencontrée lors d'un colloque.

La distribution compte également Marie-Josée Croze, Geneviève Boivin-Roussy, Yves Jacques, Magalie Lépine-Blondeau et plusieurs autres.

Émotion intime

Carl Lessard n'est pas un nouveau venu dans l'univers de Denys Arcand. Dans le film Stardom, le personnage principal Tina Menzhal (joué par Jessica Paré) déambule dans une exposition de photographies d'elle-même. Or, ces photos ont été faites par M. Lessard.

Le concept original de l'affiche revient à Denys Arcand. Ce dernier a ensuite fait appel à M. Lessard pour la photo. «Stardom a été notre premier projet ensemble, mais nous n'avions pas eu l'occasion de refaire équipe. Pour Le règne de la beauté, la séance de photos a eu lieu à Montréal au milieu du tournage, précise Carl Lessard, visiblement ravi. Cette photo est une interprétation de ce que Denys Arcand voit à travers son histoire.»

Depuis le début de sa carrière, Carl Lessard a travaillé avec des maisons et des médias prestigieux, que ce soit pour Lancôme, Sony New York, Reebok, les magazines Photo ou Vanity Fair. Son portfolio compte des photos de Nelson Mandela, Céline Dion, Georges St-Pierre, Carole Laure, Karine Vanasse, Rachelle Lefebvre, Robert Lepage, etc.

Dans ses notes biographiques, Carl Lessard se décrit ainsi: «Le travail de Carl Lessard se concrétise dans un art photographique à la fois mystérieux et discrètement influencé par une recherche inlassable de l'univers immatériel qui se retrouve dans l'esprit humain.» Il ajoute vouloir perfectionner son travail «en révélant l'émotion intime de ses sujets».

Chez le distributeur Films Séville, on est très heureux du résultat. «Cette affiche est très originale et s'inscrit dans l'esprit des films de Denys Arcand, déclare Victor Rego, vice-président principal. Les affiches des films d'Arcand ont toujours porté une signature visuelle percutante. On ne peut pas se tromper en les voyant dans un cinéma.»

Le tournage du film, produit par Denise Robert de Cinémaginaire, a eu lieu à Montréal, Toronto, Paris et dans Charlevoix. Il s'est terminé à la fin de juillet 2013. La postproduction est toujours en cours. Le montage des images est très avancé. Les artisans s'attaqueront bientôt à toute la construction sonore.

Il est encore trop tôt pour dire dans quel événement le film de Denys Arcand sera présenté en première mondiale. Mais on peut rappeler sans se tromper que le réalisateur du Déclin de l'empire américain et des Invasions barbares est un grand habitué de Cannes. «Nos efforts ne sont pas basés nécessairement là-dessus, dit Victor Rego. Pour l'instant, on se concentre à terminer le film.»




Les plus populaires : Cinéma

Tous les plus populaires de la section Cinéma
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer