Rarement a-t-on été aussi fébrile à l'aube d'une nouvelle saison de moto. Fini la morosité, l'année 2014 s'avère être l'une des plus belles cuvées depuis de très nombreuses années. Les nouveautés abondent, dans tous les styles et toutes les gammes de prix. Coup d'oeil aux principales motos que les amateurs auront la chance de découvrir le week-end prochain au Salon de la moto de Montréal.

Pierre-Marc Durivage LA PRESSE

LITO SORA - 48 500 $

On en parle depuis un certain temps déjà, mais le constructeur québécois LITO Green Motion va enfin dévoiler les premiers exemplaires de production de sa Sora, moto haut de gamme 100 % électrique. Trois modèles seront exposés en première mondiale au salon de Montréal, et les premières livraisons suivront dès lundi prochain, en Europe et au Québec. Une dizaine de motos sont sur le point de sortir de la chaîne d'assemblage de l'usine de Longueuil, mais la PME doit en produire une centaine cette année pour répondre à la demande. La moto écolo accélère de 0 à 100 km/h en moins de 5 secondes, a une vitesse de pointe de 190 km/h et une autonomie maximale de 200 km.

Photo fournie par Lito Green Motion

La Lito Sora 

SUZUKI V-STROM 1000 - 11 999 $

Dévoilée sous forme conceptuelle à Intermot en 2012, la nouvelle V-Strom 1000 nous revient avec un V2 dont la cylindrée a été portée à 1037 cc et dont le maximum de couple est disponible dès les 4000 tours-minute. La Suzuki risque donc de bousculer encore un peu plus les ténors du créneau des grosses aventurières. Elle concède certes plusieurs points aux européennes - moins de puissance, entraînement par chaîne, absence de béquille centrale, etc. -, mais compte néanmoins sur un système de contrôle de traction perfectionné et un freinage ABS ajustable (malheureusement non débrayable), pour une fraction du prix de ses concurrentes. C'est encore une fois l'argument massue de Suzuki.

Photo fournie par le constructeur

Suzuki V-Strom 1000 

BMW NINET - 16 200 $

Au tour de BMW de céder à la vague rétro café racer. Et de belle façon, serait-on tenté d'ajouter, avec la R nineT, un hommage à la mythique R 32 de 1923. Elle est basée sur la R 1200R, à laquelle on a retiré le carénage. Les performances sont donc à l'avenant, le bicylindre boxer de 1170 cc de 110 chevaux offrant une accélération de 0 à 100 km/h en 3,6 secondes et une vitesse de pointe qui dépasse les 200 km/h, le tout pour un poids, à vide, de seulement 222 kg.

Autres nouveautés BMW : la GS 1200R, mère de toutes les aventurières, renouvelée à coup de trouvailles technologiques, et la S1000R, version roadster de l'hypersportive S1000RR.

Photo fournie par le constructeur

BMW R nineT

YAMAHA FZ-09 - 8999 $

Yamaha a porté un grand coup à la fin de l'été dernier en lançant sa FZ-09, un roadster qui en offre beaucoup à prix sympa. D'abord, le tricylindre en ligne de 847 cc produit 115 chevaux, ce qui est amplement suffisant pour déplacer les 188 kg de la moto. Ensuite, l'accélérateur à commande électrique permet d'adapter les performances du moteur en fonction de ses préférences ou de l'état de la route. Mieux, la commande des papillons du moteur par puce électronique contrôle aussi le volume d'air admis pour adapter le couple au comportement du pilote. Seul un système de freins ABS manque à l'appel.

Photo fournie par le constructeur

Yamaha FZ-09

DUCATI MONSTER 1200 - 14 595 $

La Monster hérite du bicylindre en L Testastretta de 1198 cc qui produit maintenant 135 chevaux - 145 dans sa version S. Côté look, le nouveau monstre de Bologne a reçu le titre de « plus belle moto » du dernier salon EICMA de Milan. Elle pèse seulement 182 kg à sec et dispose de plusieurs ajouts technologiques, que demander de plus ?

Autres nouveautés chez Ducati : la Panigale 899, qu'on dit agile, puissante et étonnamment facile à piloter, de même que la Superleggera, une version limitée de la Panigale 1199 qui offre le meilleur rapport poids/puissance de l'histoire de la moto - 202 chevaux pour 155 kg...

Photo fournie par le constructeur

Ducati Monster 1200

KAWASAKI Z1000 - 13 299 $

La nouvelle Z1000 ne devrait pas laisser grand monde indifférent. Le streetfighter de Kawasaki a l'air tout droit sorti d'un manga, avec des lignes triturées et de minces phares à DEL qui lui donnent une mine particulièrement intimidante. La Z1000 n'a pas seulement l'air, mais aussi la chanson, car le quatre-cylindres en ligne de 1043 cc produit 4 chevaux de plus qu'en 2013, vigoureux dès les 2500 tours-minute. Côté béquilles électroniques, on peut commander l'ABS en option, mais pour le reste, c'est au pilote de veiller à garder sa bête en laisse. On est rebelle ou on ne l'est pas !

Photo fournie par le fabricant

Kawasaki Z1000

HONDA GL1800C VALKYRIE - 19 999 $

C'est comme si la grande aristocrate de chez Honda avait pris goût à faire de mauvais coups, après des années de comportement irréprochable... D'abord, l'an dernier, la Goldwing s'est donné un look de rockeuse avec la custom F6B. Cette année, elle retrousse encore un peu plus sa jupe avec la Valkyrie, qui prend presque des airs de bobber. Avec 75 kg de moins que la Goldwing, elle devrait faire bon usage de l'impressionnant couple du gros six-cylindres boxer de 1832 cc.

Autres nouveautés chez Honda : la CTX1300T, custom cousine de la CTX700 mais mue par le V4 de la ST1300 ; la CBR650F, sportive urbaine particulièrement polyvalente ; la VFR800, classique qui rafraîchit son allure et perd 20 kg.

Photo fournie par le constructeur

Honda GL1800C Valkyrie 

INDIAN CHIEF - À PARTIR DE 20 999 $

Polaris n'a pas froid aux yeux. Le constructeur du Minnesota a osé ressusciter le nom Indian à Sturgis, mecque des amateurs de customs américaines. Mais l'opération semble sérieuse : la première Chief de l'ère Polaris est impeccable, et le modèle Vintage est particulièrement réussi avec sa superbe sellerie de cuir naturel. Malgré le fait que les Indian soient assemblées dans la même usine que les Victory, à Spirit Lake, dans l'Iowa, Polaris jure qu'elles ont leur identité propre. Le moteur de 1810 cc leur est d'ailleurs exclusif, un V-Twin refroidi à l'air - comme il se doit - et livrant un généreux couple de 119 lb-pi.

Autre nouveauté chez Polaris : la Victory Gunner 2015, un bobber pur jus allergique au chrome, il va sans dire.

Photo fournie par le constructeur

L'Indian Chief 

HARLEY-DAVIDSON PROJECT RUSHMORE

Harley-Davidson arrive en 2014 avec une série de raffinements apportés à ses motos de tourisme, un effort baptisé « Project Rushmore ». On parle d'une centaine d'améliorations, qui profitent à l'aérodynamisme du carénage, à la manipulation des bagages, à la puissance des phares, au système d'infodivertissement tactile et à commande vocale et, bien sûr, aux moteurs de 1688 cc et 1802 cc qui incorporent dorénavant un système de refroidissement au liquide des têtes de cylindre. Harley-Davidson soutient avoir fait ces changements au terme d'une vaste étude de marché réalisée entre 2009 et 2012 auprès d'une vingtaine de groupes cibles en Amérique du Nord et en Europe.

Photo fournie par le constructeur

Harley-Davidson project Rushmore