Ce premier roman en cinq ans d'Anne Élaine Cliche montre des qualités remarquables. La narratrice se penche sur l'histoire de Jonas l'enfant «fou», abandonné, devenu adulte, curieux de son passé. Usant de nombreuses triades, cette amie d'enfance relie, tisse, construit les morceaux épars de sa propre trajectoire avec celle de Jonas.

Mario Cloutier LA PRESSE

Imaginant, créant, inventant s'il le faut, elle repêche de l'oubli autant le passé d'origine juive de Jonas que les plus récents événements et le futur plus qu'incertain. Le tout porté par un souffle indéniable et une grande maîtrise de la langue, de la ponctuation, du rythme.

La plume d'Anne Élaine Cliche fait parfois penser au Nouveau Roman ou à Ducharme. Elle crée un univers qui se suffit à lui-même. Peu importe la vraisemblance, plus important encore, il est vrai.

Il ne s'agit pas d'une lecture dite facile, mais pour tous ceux et celles qui aiment les mots, les personnages forts, la poésie et la psychologie, Jonas de mémoire est un trésor d'écriture et d'originalité. Un roman qui plonge en apnée sous la ligne de flottaison et qu'on aimera lire et relire pour cette même raison. Unique, donc.

* * * *

Jonas de mémoire. Anne Élaine Cliche. Le Quartanier. 224 pages.