Roman d'apprentissage et d'aventure enlevant aux nombreuses couches de lecture, ce quatrième livre de Denis Robitaille suit les pas de Joseph Gauthier, jeune paysan canadien-français qui part en France à l'aube de la Première Guerre mondiale parce que son père lui a joué un vilain tour dans son testament.

Josée Lapointe LA PRESSE

Parti retrouver son frère - le trapéziste du titre -, Joseph rencontre l'amour auprès d'une jongleuse et découvre peu à peu le passé secret de son père. Guidé par une boîte à musique magique et l'instinct libéré de ses entraves, le jeune homme, qui avait toujours cru que sa place sur sa terre était immuable, deviendra une légende des champs de bataille.

Écrit à la première personne, ce roman à la trame narrative et à l'écriture classiques ne manque ni de rythme ni de profondeur. On ne suit pas toujours la voie qui nous est destinée et un coup de pouce du destin, s'il est déstabilisant, peut nous faire découvrir notre vrai chemin, constate-t-on en suivant les péripéties de Joseph.

S'il n'a rien de révolutionnaire formellement, voilà un livre bien fait, aux personnages attachants, qui nous fait traverser la grande Histoire sans complexes.

* * * 1/2

Le frère du trapéziste. Denis Robitaille. Fidès, 415 pages.