Au début des années 60, la jeune actrice hollywoodienne Dolores Hart, la première à avoir embrassé Elvis Presley à l'écran, s'est retirée dans une abbaye bénédictine où elle vit depuis lors.

Marie-Claude Girard LA PRESSE

De ce fait véridique, l'auteur André Pronovost a fait le coeur d'un roman campé en 2010 dans une petite ville de l'ouest du Maine, un coin que Pronovost connaît bien puisqu'il est un des rares à avoir parcouru en entier le Sentier des Appalaches, périple dont il a fait un livre, Appalaches.

Ici, les destins d'une jeune femme, Alison, et d'un grand timide et fan d'Elvis, Arthur, se retrouvent liés à l'histoire des deux vedettes. Bientôt, toute la ville s'embrasera autour du choix mystérieux de l'actrice et du possible amour d'Alison et Arthur.

Si le sourire moqueur du narrateur et les personnages fantaisistes rendent la lecture joyeuse, les jeux de mots peuvent aussi agacer, de même que certains dialogues rédigés de manière à livrer une abondance d'informations sur Elvis et Dolores. Or, c'est quand même cette histoire véridique qui retient le lecteur et qui le fait apprivoiser en douce la tendre exubérance de l'auteur.

* * *

Elvis et Dolores, André Pronovost , XYZ, 296 pages.