Sous le pseudonyme de Richard Stark, Donald Westlake a écrit une série de romans noirs mettant en scène le personnage de Parker (pas de prénom), un truand de haut vol, spécialiste des coups tordus et des vols à main armée spectaculaires. Argent sale est le 27e et dernier volet (Westlake est mort en 2008) de cette saga violente.

Norbert Spehner LA PRESSE

Dans cette ultime aventure, Parker veut récupérer le butin d'un braquage dissimulé dans une église désaffectée. Pour ce faire, il reçoit la collaboration de son amie Claire et de Sandra Loscalzo, une chasseuse de primes qui a besoin d'argent. Mais de nombreux obstacles se dressent sur leur route car d'autres malfrats convoitent le magot.

Fidèle à l'esprit de la série, l'intrigue est entièrement tournée vers l'action, avec un suspense soutenu. Une fois n'est pas coutume, mais dans ce polar, l'auteur fait la part belle aux femmes qui y jouent un rôle clé.

Quant à Parker, héros singulier, aussi fascinant qu'inquiétant (la dernière réplique du roman, d'un cynisme absolu, résume bien le caractère du personnage !), il tire avec brio les ficelles de cette aventure palpitante totalement amorale mais ô combien réjouissante!

* * * 1/2

Argent sale, Richard Stark, Rivages, 268 pages.