Source ID:375038; App Source:cedromItem

L'oreille absolue : opus léger et sans grande conséquence **1/2

Josée Lapointe

Le monde de la musique inspire souvent les écrivains, mais il en résulte en général des livres graves. Ce n'est pas l'angle qu'a choisi Mathieu Boutin avec ce premier roman pour adultes, qui explore davantage la veine comique de ce milieu particulier, fermé et légèrement asocial.

Entre David, jeune violoniste charmant et instable, et Robert, quinquagénaire qui a été deuxième violon toute sa vie, se tisse une série de liens ténus et «malaisants». Autour d'eux gravitent de belles musiciennes sans complexe, un violon mythique, une mère à l'âme vagabonde - celle de Robert, Jasmine, qui a été accompagnatrice et croqueuse de musiciens.

Si la maladie d'Alzheimer et le mal-être rôdent autour de l'étrange couple formé par Robert et Jasmine, et que l'auteur décrit avec empathie et une certaine précision les états de grâce comme les humiliations des musiciens, L'oreille absolue reste un opus léger et sans grande conséquence, sympathique mélodie écrite sans fioriture, mais de manière trop carrée pour être vraiment harmonieuse.

Dans cette ambiance tragi-comique pas assez maîtrisée, dont certaines scènes frôlent le slapstick, l'impression de manque de finesse domine. Dommage pour un sujet qui était plein de potentiel, mais merci pour la liste de pièces musicales à écouter, incluse à la fin du livre.

* *1/2

L'oreille absolue. Mathieu Boutin. Druide, 255 pages.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer