Après un roman choral bien ficelé (La classe de madame Valérie) et de fabuleux récits à deux voix (Sam, La nuit des morts-vivants), François Blais propose un recueil de nouvelles avec un narrateur unique, M. B***, arriviste de mauvaise foi qui est prêt à vraiment tout pour arriver à ses fins.

Josée Lapointe LA PRESSE

Cataonie est un objet étrange, mettant en scène un personnage sorti tout droit d'un roman du XIXe siècle - il vouvoie son ami Firmin, par exemple, ou cherche à entrer en relation avec le vicomte de G. -, mais placé dans un contexte d'aujourd'hui.

La première nouvelle, dans laquelle le narrateur tente de savoir exactement combien de caractères compte son nouveau roman, est du François Blais pur jus et hilarant par son thème, mais détonne par la manière.

Une fois qu'on a accepté ce décalage extrême, on peut apprécier Cataonie, roman à l'humour noir poussé qui se termine dans une étonnante et vertigineuse mise en abyme.

Si l'ensemble n'est pas tout à fait convaincant, on ne peut que saluer l'audace d'un auteur qui réussit à faire se côtoyer les personnages d'Angéline de Montbrun, un remake de Crime et châtiment, des blagues éculées et des histoires d'effluves de salle de bains.

***

Cataonie



François Blais

L'instant même

120 pages