Le romancier soudanais Tayeb Saleh, l'un des auteurs arabes les plus prolifiques et respectés du XXe siècle, est décédé à Londres où il vivait en exil, a indiqué mercredi un de ses proches.

Mis à jour le 18 févr. 2009
AGENCE FRANCE-PRESSE

Tayeb Saleh, auteur de Saison de la migration vers le Nord, un classique de la littérature arabe du XXe siècle, s'est éteint dans la nuit de mardi à mercredi à l'âge de 80 ans, a indiqué à l'AFP son ami Ali Mahdi.

Né en 1929 dans un village du nord du Soudan, Tayeb Saleh a étudié au Royaume-Uni et travaillé pour le service arabe de la radio BBC ainsi qu'au siège de l'Unesco à Paris.

Paru à la fin des années 1960, Saison de migration vers le Nord avait été censuré par le gouvernement islamiste de Khartoum au début des années 1990 en raison de scènes sexuellement explicites, au grand dam de Tayeb Saleh qui semblait s'être réconcilié avec le régime au cours des dernières années, selon les médias locaux.

Des associations soudanaises avaient demandé à ce qu'il soit candidat pour le prix Nobel de littérature. L'Égyptien Naguib Mahfouz, décédé en 2006, est le seul auteur arabe à avoir remporté cette prestigieuse distinction, en 1988.

Saison de migration vers le Nord avait été déclaré en 2001 «le roman arabe le plus important du XXe siècle» par l'Académie de la littérature arabe, établie à Damas.

Tayeb Saleh a été traduit dans de nombreuses langues, dont le français.