(Paris) Quelque 300 personnes ont assisté vendredi à Paris à l’enterrement du dessinateur Sempé, salué par Anne Goscinny, la fille de son ami, comme celui qui faisait sourire tout le monde.

Mis à jour le 19 août
Agence France-Presse

Jean-Jacques Sempé est décédé le 11 août, à l’âge de 89 ans, dans sa résidence secondaire près de Bordeaux, la ville de son enfance dans le sud-ouest de la France.

Le dessinateur a marqué plusieurs générations de lecteurs de la presse et de ses albums par l’humour et la poésie de ses saynètes.

Il a été l’un des artistes les plus en vue dans le New Yorker, avec une centaine de couvertures entre 1978 et 2019.

Il reste pour la postérité le créateur, avec René Goscinny en 1959, du Petit Nicolas, écolier au cœur tendre dont les aventures sont devenues un classique de la littérature.

PHOTO AURELIEN MORISSARD, ASSOCIATED PRESS

Sempé a marqué plusieurs générations de lecteurs de la presse et de ses albums par l’humour et la poésie de ses saynètes.

« Vous avez créé le Petit Nicolas. Vous avez fait sourire toutes les enfances. Aujourd’hui vous vous êtes retrouvés j’en suis sûre, et je vous entends rire aux larmes », a dit Anne Goscinny lors des funérailles en l’église Saint-Germain des Prés.

« Le dessin de Sempé, par son sourire et son élégance, faisait voir la vie avec moins de désespérance », a salué l’écrivain Benoît Duteurtre.

Il a rendu hommage à « l’artisan qui passait des heures au pupitre, […] fidèle à la tradition du dessin d’humour avec ses gags rythmés », mais qui excellait aussi « dans les grandes images » et « pouvait être paysagiste ».

« C’était un ami. Ensuite, c’est quelqu’un qui a un peu creusé les issues de secours dans une réalité qui nous étouffe un peu, avec un humour délicieux et en même temps plus signifiant qu’on ne le croit. C’était quelqu’un à la légèreté profonde », a déclaré à l’AFPTV l’acteur et metteur en scène Jean-Michel Ribes.

Sempé a été inhumé dans l’intimité au cimetière parisien du Montparnasse.