D’autres mondes est un recueil de nouvelles, deuxième d’une série lancée par Stéphane Dompierre chez Québec Amériques, qui fait mouche.

Iris Gagnon-Paradis
Iris Gagnon-Paradis La Presse

Quinze autrices ont accepté de plonger dans le bain sanguinolent et terrifiant de l’horreur, et proposent chacune une nouvelle de genre qui donne vraiment la chair de poule.

Si l’exercice du recueil de nouvelles à plusieurs mains peut s’avérer parfois moins convaincant, on est ici face à une réussite en la matière, alors que la très grande majorité des nouvelles offertes sont tout aussi réussies les unes que les autres, un succès d’autant plus remarquable que l’horreur est un genre nouveau pour plusieurs des écrivaines rassemblées dans ce livre.

Certaines nous plongent dans une atmosphère étouffante et de paranoïa, dystopies sombres où les gens ont tous le même visage (Portrait-robot, Kiev Renaud), où les enfants sont laissés à eux-mêmes alors que sévit une épidémie de suicides de parents dans un monde sans foi ni loi (Après eux, Élise Turcotte) ou la glaçante Post-Po, par Karoline Georges, où les humains enfilent des « hypercorps » numériques, deuxièmes peaux qui altèrent la réalité, et dont les cellules synthétiques viennent à prendre le contrôle de l’esprit.

D’autres nous entraînent dans des mondes pas si loin du nôtre, où la poursuite de la jeunesse éternelle prend des airs inquiétants dans les sous-sols cachés d’un édifice de Manhattan (Le stage, Jeanne Dompierre) ou dans une société québécoise qui a décidé de faire la chasse aux obèses jusqu’à inventer un « abattoir », tout ça sous le couvert du bien commun (Le gros bon sens, Chloé Savoie-Bernard). On y croise aussi des psychopathes « ordinaires » à qui la mort va si bien (Betty envahie par le froid, Rosalie Roy-Boucher, ou encore l’inquiétant Les vacances, Lily Pinsonneault), ou une mère prête à tout pour empêcher son enfant d’en devenir un (RPPPP, Marianne Dansereau). Concluant le recueil, cerise sur le gâteau – ou plutôt, sur l’horreur – la nouvelle Joyeux anniversaire d’Andrée A. Michaud offre une vision de l’enfer peuplée de clowns au rire maniaque, et dont les images terrifiantes, de l’autre côté du miroir, nous ont hantée plusieurs heures après la lecture.

★★★½
D’autres mondes — 15 autrices — 15 nouvelles d’horreur, Collectif d’autrices, Québec Amérique (La Shop), 320 pages.