Baigné par le conte original, Le Petit Prince est toujours vivant pose 10 grandes questions existentielles. Christine Michaud et Thomas De Koninck affrontent les tabous et abordent le sens de la vie, le bonheur, la beauté ou encore le divin. De quoi apaiser les adultes cherchant des réponses qui se cachent parfois au bout de leur nez.

Léa Harvey
Le Soleil

« On a toujours besoin de s’interroger sur le sens de la vie et tout ce qui gravite autour, affirme d’entrée de jeu Thomas De Koninck, professeur émérite à la faculté de philosophie de l’Université Laval. Mais ce qui est extraordinaire, c’est la capacité qu’ont déjà les enfants à poser les questions les plus profondes. »

> La suite sur le site du Soleil

PHOTO FOURNIE PAR LA MAISON D’ÉDITION

Le Petit Prince est toujours vivant

Le Petit Prince est toujours vivant, Christine Michaud et Thomas De Koninck, Édito, 220 pages.