Le Prix littéraire des collégiens a été remis au roman Shuni de l’autrice innue Naomi Fontaine.

André Duchesne André Duchesne
La Presse

L’annonce vient d’être faite par Catherine Perrin sur la page Facebook de l’organisme.

Publié chez Mémoire d’encrier, l’ouvrage se veut une longue lettre que l’autrice écrit à son amie Shuni, dans laquelle elle raconte l’histoire, les souffrances, les lumières, les doutes de sa communauté et de ses gens.

PHOTO TIRÉE DU SITE INTERNET DE L’ÉDITEUR

Shuni, de Naomi Fontaine

« Je vous remercie du fond du cœur, a réagi Naomi Fontaine dans une vidéo enregistrée. À tous les jeunes, les cégépiens qui ont voté, qui ont participé, à la lecture et aux débats, ça me touche parce que ça montre vers où on s’en va, vers toute cette ouverture, cette amitié qui est possible entre nous et vous. »

Quelque 800 jeunes ont participé au vote. Les quatre autres œuvres finalistes étaient Suzanne Travolta d’Élisabeth Benoit, Les offrandes de Louis Carmain, L’évasion d’Arthur ou la Commune d’Hochelaga de Simon Leduc et Ouvrir son cœur d’Alexie Morin.

> Relisez notre reportage sur cet ouvrage