Quoi de mieux qu’un road trip pour s’évader et se sauver de sa propre vie.

Nathalie Collard Nathalie Collard
La Presse

Dans Lake Success, le personnage principal, le richissime Barry Cohen, s’enfuit de Manhattan, laissant derrière lui femme et enfant. Son objectif : aller retrouver Layla, un amour de jeunesse.

Cohen est l’incarnation de l’American Dream : fils d’un vendeur de piscines, il a fait fortune dans le monde de la finance. Cet homme, on aurait très bien pu le croiser dans un roman de Tom Wolfe ou de Jay McInerney. C’est le col blanc en crise qui remet tout en question : sa fortune, sa vie de couple, le sens même de sa vie. Son périple en bus Greyhound – le mode de transport prolétaire par excellence – le mènera à El Paso, au Texas. Un voyage qui permet à l’auteur d’observer l’Amérique pauvre et désenchantée qui s’apprête à voter pour Donald Trump.

Un vrai roman à l’américaine, avec des horizons vastes et beaucoup d’humour.