Source ID:312088170f4a3b5990bbb9b2684abb99; App Source:StoryBuilder

Chrystine Brouillet: les nouveaux défis de Maud Graham

La romancière Chrystine Brouillet vient de faire paraître,... (PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

La romancière Chrystine Brouillet vient de faire paraître, Dans son ombre, le 18e roman de sa série policière autour de l'enquêteuse Maud Graham.

PHOTO MARCO CAMPANOZZI, ARCHIVES LA PRESSE

L'aventure littéraire de Chrystine Brouillet se poursuit avec Dans son ombre, le 18e roman de sa série policière autour de l'enquêteuse Maud Graham, qui accompagne ses fidèles lecteurs depuis 1987. Construit autour du thème de la fugue, ce roman à l'intrigue ficelée serré nous amène là où on ne l'attendait pas, avec des personnages qui, chacun, portent leur part d'ombre.

Ce n'est pas la première fois que Chrystine Brouillet a des doutes, des angoisses ou carrément le vertige de la page blanche (ou plutôt, de l'écran blanc !) en cours d'écriture.

« Ce n'est pas plus facile avec le temps qui passe ! Cela fait au-dessus de 35 ans que j'écris, mais chaque fois, je ne sais pas, c'est la pensée magique, je m'imagine que ce sera plus aisé comme processus... Mais il y a toujours des embûches et il faut s'en sortir ! », constate-t-elle.

C'est particulièrement vrai avec Dans son ombre. La romancière avait prévu écrire un roman qui explorerait le thème de la fugue, un phénomène social à la fois « inquiétant » avec un potentiel romanesque « riche et intéressant » qui a beaucoup fait la manchette alors que Montréal « est une plaque tournante du proxénétisme ».

Mais alors qu'elle mettait la touche finale à son plan qui tourne autour d'une jeune adolescente en fugue, la série Fugueuse prenait d'assaut les ondes et devenait un véritable phénomène. Résultat : elle a dû repartir à zéro.

« Il a fallu que je change de cap ! J'ai été une semaine en panique... Mais bon, j'ai du métier, je me suis convaincue que je pouvais me sortir de ce guêpier... Un ami à Paris dit que la seule intrigue d'un roman policier, c'est de voir comment l'auteur va s'en sortir ! », lance-t-elle en riant.

C'est d'ailleurs alors qu'elle nageait en plein doute, à mi-chemin de l'écriture du roman, qu'un commentaire d'une lectrice, rencontrée au Salon du livre de Montréal, lui a donné l'élan pour continuer. « Elle m'a dit qu'un de mes romans lui avait sauvé la vie. Les lecteurs sont tellement généreux... Ce n'est pas la première fois qu'un d'eux m'interpelle au moment précis où je suis perdue ! »

Entre l'ombre et la lumière

Même si ce contact avec les lecteurs est précieux, le métier d'écrivain, par définition, est tissé de solitude. Un aspect qui est loin de déplaire à la populaire romancière.

« Moi, je préfère être dans l'ombre que dans la lumière. Ce besoin de lumière, il y en a qui vivent ça de façon outrancière. »

C'est justement cette dualité entre l'ombre et la lumière qui se dégage de ce nouveau roman. Car si la fugue y occupe une place centrale, l'intrigue bifurque vers d'autres chemins, alors que les personnages ne sont pas tels qu'ils veulent le faire paraître. « Ce sont des personnages qui sont dans l'ombre, des personnalités narcissiques qui souffrent que les autres soient dans la lumière, applaudis et admirés. »

Dans son ombre, de Chrystine Brouillet, édition Druide,... (PHOTO FOURNIE PAR LES ÉDITIONS DRUIDE) - image 2.0

Agrandir

Dans son ombre, de Chrystine Brouillet, édition Druide, collection Reliefs, 368 pages

PHOTO FOURNIE PAR LES ÉDITIONS DRUIDE

En introduisant un récit parallèle au récit principal - celui d'une famille où l'une des adolescentes, une jumelle, fugue et conteste l'autorité -, Brouillet emmêle habilement les pistes pour le lecteur, mais aussi pour son personnage, Maud Graham, qui devra démêler tout cela afin de découvrir ce qu'on lui cache.

« Aujourd'hui, je peux me permettre d'aller là, de chevaucher deux intrigues, car je connais parfaitement l'univers de Maud Graham. Je n'ai pas à me demander quelle sera sa réaction ou celle de Joubert ou de Tiffany McEwen. »

Une « vieille amie »

Comme Chrystine Brouillet, Maud Graham est accro au thé vert et à la bonne bouffe - d'ailleurs, assure la romancière, toutes les recettes (et les vins !) sont testées et approuvées. Mais elle n'est pas pour autant son alter ego littéraire, nuance-t-elle. « C'est plutôt une très bonne amie que je retrouve avec bonheur ! »

« Pour moi, le personnage de Maud Graham, c'est une femme ordinaire qui fait un métier hors de l'ordinaire. »

On retrouve dans le nouveau roman une enquêteuse à l'esprit toujours aussi bien aiguisé, mais qui n'en est pas moins confrontée à ses propres problèmes. « Maud est un peu fâchée de vieillir, donc elle n'est pas dans les meilleures dispositions. Mais je dois la faire vieillir, même si elle vieillit à un rythme plus lent que moi, la chanceuse ! »

D'ailleurs, plus de 30 ans après avoir donné vie à son populaire personnage, Brouillet sait qu'elle n'aura pas le choix, dans un avenir rapproché, de la mettre à la retraite. Qu'on se rassure, il lui reste encore des enquêtes à mener, alors que l'autrice travaille déjà à son prochain roman.

Et après ? Évidemment, la romancière y a pensé. « Son fils adoptif, Maxime, commence sa carrière dans la police à Montréal... Il va prendre du galon ! », dit celle qui est montréalaise d'adoption depuis plusieurs années.

Un changement de paysage qui ouvre sur de nouvelles perspectives... et un chapelet de nouveaux crimes à résoudre !

Dans son ombre. Chrystine Brouillet. Édition Druide, collection Reliefs. 368 pages.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer