Stéphane Dompierre, auteur d'Un petit pas pour l'homme, Mal élevé et Tromper Martine, aime jouer avec ses lecteurs et sur les clichés de l'écrivain, comme on a pu le voir dans sa série Jeunauteur en bande dessinée.

Publié le 4 avr. 2019
CHANTAL GUY LA PRESSE

Marcher sur un Lego et autres raisons d'aimer la vie frappe d'abord par sa belle conception graphique, qui rit des codes du livre que sont la page de dédicace, l'exergue, le prologue, l'avertissement, la préface, l'introduction, l'avant-propos et, à la fin, les postfaces, les remerciements et «la table des matières que personne ne consulte jamais». 

Entre ces codes, on lit une centaine de vignettes sur ces petites choses irritantes de la vie - on sent chez lui une peur phobique des punaises, par exemple - qui pourraient être des statuts Facebook, des observations rigolotes qui sont parfois un peu trop évidentes, comme des vérités de La Palice.

Personnellement, on aurait aimé qu'il s'en tienne à niaiser la littérature, ce qu'il fait très bien. Mais Dompierre a toujours assumé le côté divertissement dans son rapport aux livres, et ce bel objet peut faire une excellente lecture de cabinet, notamment parce qu'il explique, dès le début, comment il fouille dans les pharmacies des toilettes de ses amis (un vice très courant) pour vérifier si leur bonheur est naturel ou pas - entre autres raisons d'aimer la vie.

Laissé bien en évidence dans la salle de bains, ce livre chouette a tout pour détourner l'attention de vos invités loin de vos médicaments.

* * *

Marcher sur un Lego. Stéphane Dompierre. Québec Amérique. 119 pages.