Chaque dimanche, nous braquons les projecteurs sur une poignée de titres qui ont retenu notre attention, pour le meilleur ou pour le pire.

Publié le 16 sept. 2015
Paul Durivage LA PRESSE

BOMBARDIER [[|ticker sym='T.BBD.B'|]]

L'action de Bombardier a bondi de près de 60 % mercredi et jeudi, rappelant à l'ordre les vendeurs à découvert. Une offre d'achat de Beijing Infrastructure Investment - qui a été refusée - donnerait une valeur de 7 à 8 milliards US à sa division de matériel roulant Bombardier Transport en incluant la dette. C'est deux fois plus que la capitalisation boursière totale du groupe encore aujourd'hui. « Nous pensons que l'offre chinoise donne une idée raisonnable de la valeur de Bombardier Transport dans le cadre d'une entrée en Bourse », a commenté l'analyste David Tyerman, de la firme Canaccord Genuity.

BRP [[|ticker sym='T.BRP'|]]

Bonne semaine boursière aussi pour BRP, anciennement connue sous le nom Véhicules Récréatifs Bombardier. Le titre du fabricant de Ski-doo, Sea-doo et véhicules à trois roues a gagné près de 2 % de mardi à vendredi. Les analystes s'attendaient à voir du rouge dans les derniers résultats trimestriels, mais l'entreprise au « sang jaune » a dégagé des profits à la faveur de ventes meilleures qu'espéré. Les prévisions pour la suite de l'exercice ont aussi été relevées. L'action DOO a progressé de plus de 12 % depuis le début de l'année.

DOLLARAMA [[|ticker sym='T.DOL'|]]

Dollarama a bondi de près de 7 % à la Bourse de Toronto, jeudi, après la publication d'autres excellents résultats. Le géant québécois de la vente au détail affiche un bénéfice trimestriel en hausse de près de 39 % grâce à la hausse des ventes, à l'amélioration de la marge brute et à la diminution des frais généraux en pourcentage des ventes. L'analyste Keith Howlett, de Desjardins Valeurs mobilières, souligne que cette performance « remarquable » couronne une bonne semaine pour l'entreprise qui, a-t-on appris, va remplacer TransAlta dans l'indice S&P/TSX 60 après la fermeture des marchés vendredi.

QUÉBECOR [[|ticker sym='T.QBR.B'|]]

Les actions de Québecor ont légèrement progressé de 2 % cette semaine dans un marché par ailleurs baissier. Le conglomérat a racheté pour 500 millions les dernières actions détenues par Capital d'Amérique Investissements, une filiale de la Caisse de dépôt et placement du Québec, dans Québecor Média. L'analyste Drew McReynolds, de RBC Marchés des Capitaux, estime que la transaction est positive pour Québecor alors que l'escompte (actuellement de 20 %) attribué au groupe, par rapport à sa valeur actualisée nette, continue de rétrécir.

LULULEMON [[|ticker sym='LULU'|]]

Le fabricant et détaillant de vêtements de yoga Lululemon a perdu plus de 16 % de sa valeur, dans un fort volume d'échange, jeudi, après la publication de résultats trimestriels à la hauteur des attentes, mais assortis de prévisions décevantes pour l'automne. Le bénéfice par action du groupe canadien a légèrement augmenté, de 33 à 34 cents US, sur un an, tandis que les revenus ont augmenté de 16 %, ce qui révèle une contraction des marges bénéficiaires. La société de Vancouver, dont le titre est inscrit au NASDAQ, promet quelques cents de plus pour son deuxième trimestre, alors que les analystes espéraient nettement plus.

YAHOO! [[|ticker sym='YHOO'|]]

Le service internet Yahoo ! stagne en Bourse après avoir perdu plus du tiers de sa valeur depuis le début de l'année. Le groupe n'a pas pu obtenir de garanties des services fiscaux américains quant à la non-taxation de la scission annoncée de sa participation restante dans le géant chinois du commerce électronique Alibaba. L'entreprise californienne ne sait pas si elle va pouvoir verser à ses actionnaires le pactole de quelque 23 milliards US qu'elle espérait leur confier à titre de dividende exceptionnel dans le cadre de cette opération.