(Montréal) Le syndicat des Métallos chez ArcelorMittal Produits longs vient de se doter de très forts mandats de grève à Longueuil et Contrecœur-Est.

Mis à jour le 28 janvier
Lia Lévesque La Presse Canadienne

Ce sont 800 employés qui sont visés dans trois accréditations syndicales, soit l’usine de Longueuil, l’usine de Contrecœur-Est et les bureaux.

À l’usine de Longueuil, l’appui au mandat de grève atteint 99,2 % ; à l’usine de Contrecœur, 99,8 %. Dans les bureaux, l’appui au mandat de grève a été carrément unanime.

« Le message est clair. S’il le faut, les syndiqués d’ArcelorMittal sont prêts à faire la grève », a lancé le syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, lors du dévoilement vendredi après-midi du dernier des trois résultats.

Dans le cas de Contrecœur, on précise que les assemblées syndicales, qui ont été tenues en mode virtuel, ont été « fort achalandées », affichant un taux de participation de plus de 90 %.

Les mandats de grève n’ont pas encore été exercés. Ils le seront au moment jugé opportun par le comité de négociation, a fait savoir le syndicat des Métallos.

La direction d’ArcelorMittal Produits longs a fait savoir que « la convention collective de nos employés aux usines de réduction, de fils machine, de l’aciérie de l’Est de Longueuil vient à échéance lundi ». En fait, il s’agit de trois conventions collectives, mais d’une négociation regroupée.

La direction soutient que « les négociations vont bon train » — ce que le syndicat, invité à réagir, n’a pas voulu confirmer ni infirmer. En fait, le syndicat n’a pas voulu donner d’entrevue sur le dossier.

« Nous sommes confiants qu’une entente sera conclue d’ici peu et qu’elle établira un équilibre entre la compétitivité de nos affaires et les conditions de travail avantageuses de nos employés », a ajouté la direction de l’entreprise de sidérurgie.

L’été dernier, le syndicat des Métallos avait effectivement négocié des conditions de travail fort avantageuses, dans le cadre d’une importante négociation qu’il avait conclue sur la Côte-Nord, avec une autre filiale d’ArcelorMittal.

« Pour la direction d’ArcelorMittal Produits longs, le dialogue social ainsi qu’une approche coopérative et productive afin d’assurer la continuité de nos activités sont grandement privilégiés », a souligné la direction, jointe par courriel.

Le syndicat des Métallos regroupe plus de 60 000 travailleurs dans plusieurs secteurs d’activité économique.