Le porte-parole de l'opposition en matière de transports à l'Assemblée nationale et député péquiste de Verchères, Stéphane Bergeron, a demandé hier de convoquer à Québec le président de l'AMT, Joël Gauthier, pour qu'il réponde de sa gestion du réseau des trains de banlieue de la métropole, en commission parlementaire.

Mis à jour le 19 févr. 2009
Bruno Bisson LA PRESSE

Après des semaines de crise aiguë qui ont irrité des milliers d'usagers de ce réseau de transports en commun, utilisé quotidiennement par environ 66 000 personnes, le critique péquiste des Transports a questionné hier la crédibilité et le leadership du président de l'AMT, en rappelant que les problèmes remontent à avant janvier dernier.

 

L'automne dernier, a-t-il rappelé, la ministre a dû ordonner l'annulation de deux services de navettes par autobus que l'AMT a créés en passant par-dessus la tête des municipalités et des sociétés de transports locales. En décembre, des élus de la métropole ont refusé d'entériner le budget de dépenses de l'AMT pour 2009, en réclamant des «ristournes» de 12,5 millions, pour compenser la hausse des coûts d'exploitation annuels des trains de banlieue.

«On se demande si M. Gauthier a toujours la crédibilité nécessaire pour négocier la création d'un réseau de trains efficace, avec les municipalités de la métropole», a déclaré hier M. Bergeron.

Au cabinet de la ministre des Transports du Québec, Julie Boulet, qui est responsable de l'AMT, on rejette l'idée de l'opposition officielle comme «inutile et redondante».

L'attaché de presse de la ministre, Sylvain Leclerc, a rappelé que l'AMT a déjà tenu deux conférences de presse en moins d'un mois pour s'excuser auprès des usagers et expliquer les causes des nombreux ratés de son réseau de trains au cours des dernières semaines. Il a aussi rappelé que l'AMT a rendu public un plan de redressement détaillé, la semaine dernière, pour corriger les problèmes de son réseau.

M. Leclerc a aussi fait remarquer que le président de l'AMT devra défiler, de toute façon, au printemps prochain, devant la Commission des transports et de l'environnement de l'Assemblée nationale, à l'occasion de l'étude des crédits du ministère des Transports du Québec.

 

Remboursement

L'AMT a manqué de coupons, hier, lors de la première distribution des tickets qui donnent droit à un remboursement de 50% sur le coût d'un titre mensuel du mois de mars, pour les usagers des lignes de train de banlieue de Deux-Montagnes et Dorion-Rigaud. L'AMT procédera la semaine prochaine à deux autres distributions de ces coupons. Des usagers qui voyagent à bord des trains circulant hors des périodes de pointe peuvent aussi se les procurer au débarquement, à la Gare Centrale et à la gare Lucien-L'Allier. Selon l'AMT, 20 000 coupons avaient été imprimés. L'Agence estime qu'environ 90% des 45 000 usagers qui auront droit à un rabais de 50% sur leur titre du mois de mars, ont déjà leur coupon en main à la suite de la distribution d'hier.