Près d’une centaine de manifestants se sont réunis samedi à Montréal pour protester contre le « génocide et les crimes de guerre » commis sur les civils ukrainiens par la Russie.

Mis à jour le 16 avril
Mayssa Ferah
Mayssa Ferah La Presse

Ils étaient au moins une centaine à se tenir debout à la place Jacques-Cartier dans le Vieux-Montréal samedi vers midi.

Une dame âgée émue aux larmes quand l’hymne ukrainien retentit. Un couple qui s’enlace les épaules couvertes d’un immense drapeau ukrainien. Des adolescents venus avec leurs parents ou leurs copains.

PHOTO DOMINICK GRAVEL, LA PRESSE

« Les sanctions économiques ne sont pas suffisantes. Il faut faire plus », déplore Sofia, une jeune fille d’origine ukrainienne venue manifester avec ses amies.

« La Russie pensait avoir l’Ukraine rapidement. Mais nous sommes toujours là. Ils ont échoué lamentablement » a dit le consul honoraire d’Ukraine à Montréal Eugene Czolij sous les applaudissements des personnes réunies pour protester contre l’invasion russe.

PHOTO DOMINICK GRAVEL, LA PRESSE

Le consul honoraire d’Ukraine à Montréal Eugene Czolij

Mais M. Czolij affichait une mine sombre. L’armée russe commet des « crimes de guerre sur des enfants » et poursuit « son génocide du peuple ukrainien », s’est-il indigné au micro.

Il est nécessaire d’enclencher un embargo sur les importations de pétrole russe, estime-t-il.

Selon le président du Congrès des Ukrainiens canadiens, Michael Shwec, l’argent qu’on donne à la Russie lui sert à acheter des armes pour tuer les Ukrainiens. Ces propos exprimés dans une courte allocution lui ont valu un tonnerre d’applaudissements.

Le rassemblement s’est terminé vers 13 h au son de l’hymne national canadien.