Longs états de service, leadership, dévouement : Valérie Plante a vanté mercredi les qualités de la nouvelle directrice intérimaire du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), Sophie Roy, qui deviendra la première femme à diriger le corps policier montréalais.

Publié le 13 avril
Henri Ouellette-Vézina
Henri Ouellette-Vézina La Presse

« Mme Roy est la personne tout indiquée pour reprendre cet intérim, de par sa longue expérience. Au sein du SPVM depuis 34 ans, son leadership a été salué par tous les acteurs du milieu. Je lui souhaite bien sûr la bienvenue et nous aurons l’occasion, elle et moi, de rencontrer la population montréalaise dans les prochains jours », a souligné la mairesse lors d’une séance du comité exécutif, mercredi.

Elle confirme avoir recommandé au ministère de la Sécurité publique (MSP) de nommer Sophie Roy à l’intérim. Selon nos informations, ce n’est toutefois que dans quelques semaines que le Conseil des ministres donnera officiellement son feu vert, ce qui ne serait toutefois qu’une formalité dans le contexte, car le chef Sylvain Caron demeure en poste au moins jusqu’au 22 avril.

Valérie Plante affirme que diriger la police de Montréal est « toute une responsabilité » et « tout un chapeau », la métropole possédant la plus grande force policière au Québec et la deuxième en importance au Canada. Le SPVM est aussi le seul corps policier de niveau 5 au Québec, ce qui implique certaines responsabilités uniques.

L’élue se dit persuadée que Sophie Roy, « du haut de son expérience et son énorme contribution au sein du SPVM, saura porter ce chapeau avec brio ». « Et bien sûr, notre administration sera là pour l’appuyer dans les prochaines semaines, les prochains mois, face aux défis qui sont bien présents », a encore insisté la mairesse, réitérant que la Ville « est sur tous les plans » pour lutter contre la hausse de la violence armée dans l’île de Montréal. « On ne lâchera pas », a-t-elle dit.

Une « victoire importante »

Actuellement directrice adjointe des enquêtes criminelles de la police montréalaise, Sophie Roy renonce à la succession permanente de Sylvain Caron en assurant l'intérim. D’après des sources, le poste ne l’intéresserait pas à plus long terme.

En fin d’allocution, la mairesse a salué le fait que la principale intéressée deviendra « la première femme nommée à la tête du SPVM ». « Les premières, il faut les nommer. C’est important parce que chaque victoire est importante au niveau de la représentation, de l’équité, et au niveau des symboles », a-t-elle dit.

Plusieurs personnes demeurent en lice pour la relève à plus long terme de M. Caron. Parmi elles, on retrouve Marc Charbonneau, directeur adjoint à la Direction de l’intégrité et des normes professionnelles, Anne Chamandy, directrice adjointe aux communications qui a notamment piloté le dossier du Livre vert, et Vincent Richer, actuel directeur adjoint et responsable des dossiers sociaux et de prévention. Il est entre autres à l’origine du forum contre la violence armée et de la politique sur les interpellations policières.