Le candidat à la mairie Denis Coderre a embauché le boxeur Ali Nestor comme conseiller spécial en matière de sécurité publique, vendredi, avant de le congédier illico en apprenant qu’il faisait l’objet d’une plainte pour voies de fait et agression sexuelle.

Philippe Teisceira-Lessard
Philippe Teisceira-Lessard La Presse

Il s’agit de la première fausse note d’importance dans la campagne à la mairie de Denis Coderre, qui annonce chaque semaine de nouveaux candidats.

M. Nestor a été présenté aux journalistes en conférence de presse en fin d’avant-midi, dans une salle d’hôtel du Vieux-Montréal. Denis Coderre a indiqué qu’il aurait aimé l’avoir comme candidat, mais que la résidence principale de son « frère » se trouvait à Repentigny. Les deux hommes ont développé une relation très serrée : M. Coderre lui attribue une partie de sa « renaissance » post-défaite, incluant une perte de poids importante.

« Il va être conseiller de l’équipe sur toutes les questions qui touchent la sécurité publique », a dit M. Coderre.

Quelques heures plus tard, il écartait Ali Nestor.

« Je suis abasourdi, a dit l’ex-maire dans un communiqué. Je sais que des accusations ne sont pas portées, mais il est nécessaire qu’Ali Nestor se retire de notre équipe. Dans tous les cas, la justice doit suivre son cours. »

Entre-temps, TVA avait révélé que M. Nestor faisait l’objet d’une plainte criminelle. Celle-ci aurait été déposée par son ex-conjointe. L’homme doit se présenter en cour à la fin du mois de mai.

La Presse a tenté de joindre M. Nestor. Il n’a pas rappelé.

M. Nestor ne cache pas qu’il a été membre d’un gang de rue criminel avant de se repentir et de s’impliquer auprès des jeunes vulnérables.

Plus tôt ce printemps, il avait laissé entendre qu’il aimerait faire de la politique municipale avec l’ex-maire, avant de fermer complètement la porte à ce scénario. Appelé à s’expliquer sur son plus récent revirement en conférence de presse, il a fait valoir que « c’est au-dessus de la politique ». « Je suis là pour Montréal, tout simplement », a-t-il dit.

Une photographe connue avec Coderre

Par ailleurs, la photographe Heidi Hollinger a annoncé son ralliement à Denis Coderre lors de la même conférence de presse. Elle tentera de devenir conseillère municipale dans Le Sud-Ouest.

PHOTO FOURNIE PAR RADIO-CANADA

Heidi Hollinger

« C’est une citoyenne du monde », a dit M. Coderre. Mme Hollinger a affirmé qu’elle voulait prioriser la lutte contre l’itinérance, notamment en s’inspirant d’une approche finlandaise qui met l’accent sur la recherche rapide d’un logement pour chaque sans-abri.

Heidi Hollinger est une nouvelle résidante de Montréal. Elle habitait Westmount il y a encore quelques mois, a confirmé Ensemble Montréal, son nouveau parti. Elle réside maintenant dans Saint-Henri.

Les candidatures d’Alba Stella Zúñiga Ramos et d'Emilia Tamko ont été retenues pour des postes de conseillères municipales dans Mercier–Hochelaga-Maisonneuve.

L’ex-maire de Montréal en a aussi profité pour se prononcer en faveur de la réinstallation de la statue de John A. Macdonald au centre-ville et contre le nouveau Règlement sur la métropole mixte qui oblige les promoteurs à inclure du logement social et abordable. Il a aussi critiqué les états financiers de la Ville annoncés jeudi.