Ottawa vient d’annoncer une contribution de 3,6 millions pour la création d’un nouveau refuge pour itinérants autochtones au centre-ville de Montréal.

Philippe Teisceira-Lessard Philippe Teisceira-Lessard
La Presse

Résilience Montréal a ainsi complété le financement de son projet, dont l’emplacement exact est toujours confidentiel.

« Les personnes itinérantes autochtones sont surreprésentées dans les rues de la métropole par rapport à leur poids dans la population », a déploré Marc Miller, ministre des Services aux Autochtones, en annonçant la contribution d’Ottawa. « Je le vois quand je me promène dans les rues de Montréal : c’est une réalité difficile. »

Nakuset, la directrice du développement de Résilience Montréal s’est réjouie de recevoir cet appui, qui s’ajoute aux fonds privés, municipaux et provinciaux déjà annoncés.

« Il faut des services culturellement appropriés pour les hommes et les femmes autochtones », a-t-elle dit. « Année après année, les gens qui vivent dans la rue perdent graduellement espoir. C’est très dur pour eux. »