(Québec) Le service rapide par bus (SRB) du boulevard Pie-IX comptera finalement 20 stations au lieu de 17, et il devrait se connecter à un autre projet de transport collectif piloté par la Caisse de dépôt le long de la rue Notre-Dame.

Martin Croteau Martin Croteau
La Presse

Le gouvernement Legault et l’administration Plante confirmeront vendredi que l’ambitieux projet de voies réservées pour autobus traversera l’île de Montréal du nord au sud.

La ministre responsable de la Métropole, Chantal Rouleau, avait annoncé ses intentions en octobre. Elle avait indiqué que ce serait un « non-sens » de ne pas prolonger le SRB jusqu’à la rue Notre-Dame.

Le corridor devait à l’origine s’étendre du boulevard Saint-Martin, à Laval, jusqu’à l’avenue Pierre-de-Coubertin, près du Stade olympique et de la station Pie-IX. Québec et Montréal annonceront qu’il sera prolongé de 1,7 kilomètre pour aboutir tout près du fleuve.

Ce prolongement laisse entrevoir une autre annonce d’envergure pour l’est de Montréal. Québec souhaite en effet raccorder le SRB à un autre système de transport collectif électrifié qui est actuellement étudié par la Caisse.

La forme exacte de cet autre projet n’a pas encore été déterminée. Plus tôt cette année, le premier ministre François Legault a indiqué qu’il pourrait s’agir d’un tramway ou d’une nouvelle antenne du Réseau express métropolitain (REM).

Dans tous les cas, le prolongement du SRB envoie le signal que le projet de la rue Notre-Dame va bon train, indique-t-on. L’étude de CDPQ Infra, filiale de la Caisse de dépôt responsable des projets d’infrastructure, est attendue sous peu et Québec s’attend à ce que le projet franchisse des étapes déterminantes au cours des prochains mois.

Revitalisation du quartier

Le nouveau tronçon du SRB s’insérera également dans un important programme de revitalisation urbaine qui vise à donner une nouvelle vie à cet ancien quartier industriel. Les détails de ce plan seront dévoilés par l’administration Plante vendredi.

Le SRB Pie-IX a dormi sur la planche à dessin pendant de nombreuses années. Il a finalement été mis en chantier l’an dernier.

L’infrastructure doit occuper la partie centrale du boulevard. Les autobus circuleront sur des voies réservées, ce qui enlèvera une voie aux automobiles. La fréquence de passage des véhicules sera presque aussi élevée que dans le métro.

Les autorités prévoient que le SRB Pie-IX permettra à 70 000 personnes de se déplacer chaque jour, dont 20 000 en période de pointe du matin. À l’heure actuelle, environ 40 000 usagers des transports collectifs se déplacent quotidiennement dans l’axe du boulevard, ce qui en fait l’un des plus importants corridors de transport collectif de la métropole.

Le premier tronçon, entre Laval et le Stade, doit entrer en service en 2022. Cet échéancier ne sera pas touché par le prolongement du réseau vers le sud. Le second tronçon, qui se rendra à la rue Notre-Dame, entrera en service un an plus tard, en 2023.

Le mois dernier, la Société de transport de Montréal a autorisé un règlement d’emprunt pour acheter 20 autobus articulés entièrement électriques afin d’assurer le service sur Pie-IX.