Des voyageurs ont dû s’armer de patience, lundi, en atterrissant à l’aéroport Pierre-Elliott Trudeau. L’attente aux douanes et à la salle à bagages était plus longue qu’à l’habitude pour certains vols.

Thomas Dufour
La Presse

« Je n’avais jamais vu autant de gens dans le couloir de sortie pour les douanes », a indiqué Frédérique Dumont, une voyageuse qui revenait de Paris. Elle a attendu deux heures avant de pouvoir sortir de l’aéroport.


Michel Passavarelli, quant à lui, attendait sa cousine depuis déjà une heure à la sortie de l’aéroport lorsqu’il a discuté avec La Presse.

« Ça a pris deux heures avant d’arriver à la salle des bagages », a twitté Gilles El Hage, un voyageur.

« On ne m’a rien signalé de ce côté », a expliqué au téléphone Jean-Pierre Fortin, président national du Syndicat des douanes et de l’immigration.


Au moment de mettre en ligne, Aéroports de Montréal n’avait pas répondu aux demandes d’entrevue de La Presse.  


La situation semblait rentrer progressivement dans l’ordre vers 18 h 30, lundi.  


Rectificatif

Aéroports de Montréal (ADM) tient à préciser que le temps d’attente pour le contrôle frontalier primaire n’a pas excédé 25 minutes le lundi 19 août 2019, bien que des passagers aient souligné des délais plus longs à La Presse. ADM souligne qu'il faut distinguer le temps total requis entre le débarquement de l’avion et la sortie de l’aéroport du temps d’attente pour le contrôle frontalier primaire de l’Agence des services frontaliers du Canada. ADM rappelle par ailleurs que son service des relations médias est disponible en tout temps.