De nombreux bus ayant été retirés d'urgence du réseau routier vendredi dernier sont de nouveau en circulation. Or, les transports en commun seront perturbés encore quelques jours, principalement à Montréal, où le quart des autobus hybrides Nova Bus du réseau doit encore subir des réparations temporaires. La Société de transport de Montréal (STM) invite les usagers à consulter les horaires avant tout déplacement pour éviter les mauvaises surprises.

Mis à jour le 24 mars 2019
AUDREY RUEL-MANSEAU LA PRESSE

Vendredi, la découverte d'un problème mécanique sur les plus récents autobus hybrides de Nova Bus a forcé le retrait immédiat de la circulation, partout en province, de 600 véhicules, dont 285 sur le seul réseau montréalais.

« À ce moment-ci, 191 bus ont déjà été remis sur la route. Comme un certain nombre d'entre eux demeurent immobilisés et ne pourront pas offrir le service, les horaires planifiés de plusieurs lignes sont temporairement modifiés. La STM prévoit ainsi mettre sur la route quelque 1200 bus lundi matin pour assurer le service », a informé la STM, hier, dans un communiqué.

Le problème touche le connecteur du système de servodirection, le système d'aide à la conduite, qui est à risque de corrosion. Par prévention, les véhicules produits depuis 2016 et utilisés pour le transport collectif ont été retirés de la circulation afin d'être inspectés et réparés au besoin.

« Un certain nombre de bus, livrés entre 2016 et 2019 et trouvés non conformes la semaine dernière, demeureront immobilisés durant quelques jours afin de poursuivre les réparations temporaires qui ont débuté [hier] matin. [...] Les réparations temporaires de ces composantes ont débuté et se poursuivront au cours des prochains jours, au fur et à mesure que les pièces nous seront acheminées par le fabricant », a précisé l'organisation montréalaise.

La STM invite les usagers à consulter les outils d'information en temps réel pour connaître les horaires en vigueur : le site stm.info et sa version mobile, les applications partenaires Transit et Chrono, ainsi que le service d'information par message texte.

Même conseil pour les usagers des autres réseaux de transports en commun concernés par le retrait temporaire de vendredi dernier : Québec, Laval, Longueuil, Gatineau, Saguenay, Lévis et Trois-Rivières. Or, déjà vendredi, les répercussions sur le service étaient beaucoup moins importantes dans ces villes qu'à Montréal.