Le rapport de l'Office de consultation publique de Montréal a donné le feu vert à la Ville il y a un peu plus de deux semaines pour le projet de la place McGill. Si les travaux ne devraient pas commencer avant quelques années, une préoccupation ressort déjà chez les commerçants : ils souhaitent un chantier de courte durée.

JANIE GOSSELIN LA PRESSE

« On a pris le temps de s'asseoir avec les commerçants et de leur dire : qu'est-ce qui, selon vous, serait un chantier qui aurait du succès ? Parmi les conditions qu'ils ont nommées, c'est d'avoir un chantier qui est propre, mais aussi que les travaux se fassent rapidement, parce que ce qui est difficile pour un commerçant, ce sont des travaux qui s'étirent », a noté la mairesse de Montréal, Valérie Pante, lors d'un point de presse hier midi.

Avec le réaménagement sur Sainte-Catherine et la construction du Réseau express métropolitain (REM), les gens du quartier devront s'habituer à encore plusieurs années de travaux au centre-ville. L'aménagement de la place McGill, dans l'espace situé dans l'avenue McGill College, entre les rues Cathcart et Sherbrooke Ouest, se fera d'ailleurs après ces chantiers. « On veut s'assurer de ne pas paralyser tout le secteur », a souligné la mairesse. Les commerces appuient le projet, a-t-elle assuré.

Réflexions sur la vocation

Valérie Plante était de passage à une matinée de réflexion sur la vocation future de la place. Environ 200 personnes étaient présentes lors de cette rencontre ouverte aux citoyens, au terme de deux jours de brassage d'idées parmi des experts.

Valorisation culturelle, coin vert, îlot de détente : les concepts ne manquent pas pour repenser l'espace. Et le rendre attrayant. « Montréal a la chance d'avoir un centre-ville qui reste dynamique par rapport à la moyenne », a dit le directeur exécutif de NewCities, chargé par la Ville de coordonner l'exercice, Sébastien Turbot. L'organisme travaille dans plusieurs villes du monde. L'un des défis est de penser à un espace pertinent avec les habitudes qui évoluent rapidement, précise M.Turbot.

Un élément revient cependant clairement dans l'exercice de réflexion : le besoin d'espaces verts au coeur de la ville. « J'adore ça ! », a réagi Mme Plante.

Pour l'instant, aucune date n'est avancée pour l'aménagement de la place McGill. Mme Plante a souligné que la séquence des chantiers était « fondamentale », sans vouloir avancer d'échéancier. Les travaux devraient cependant coïncider avec la fin de ceux prévus pour le REM, qui sont déjà commencés dans l'avenue McGill College, entre la rue Sainte-Catherine et le boulevard De Maisonneuve, et qui devraient durer jusqu'en 2022. La première phase de réaménagement de la rue Sainte-Catherine devrait être terminée en 2021.