Transport: Couillard appuie la «logique» de la ligne rose

Le prolongement prochain de la ligne bleue du... (PHOTO NINON PEDNAULT, ARCHIVES LA PRESSE)

Agrandir

Le prolongement prochain de la ligne bleue du métro de Montréal vers Anjou promet d'augmenter l'achalandage sur la ligne orange, qui atteint déjà le point de saturation aux heures de pointe.

PHOTO NINON PEDNAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Le premier ministre Philippe Couillard dit comprendre la « logique » derrière le projet de ligne rose que la mairesse Valérie Plante caresse et appuyer l'idée de désengorger le métro de Montréal.

À sa première visite officielle à l'hôtel de... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE) - image 1.0

Agrandir

À sa première visite officielle à l'hôtel de ville depuis le changement d'administration à Montréal, Philippe Couillard a notamment salué le fait que la nouvelle mairesse Valérie Plante avait placé la mobilité au coeur de sa campagne électorale.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

À sa première visite officielle à l'hôtel de ville depuis le changement d'administration à Montréal, Philippe Couillard a notamment discuté de mobilité avec Valérie Plante, jeudi. Le premier ministre a salué le fait que la nouvelle mairesse avait placé la mobilité au coeur de sa campagne électorale.

Sans surprise, les deux élus ont abordé la question de la ligne rose du métro, proposition phare de Valérie Plante, qui relierait Montréal-Nord à Lachine en passant par le centre-ville. « Il y a le fameux projet de la ligne rose, et je comprends très bien sa logique de désengorger la ligne orange qui va recevoir un trafic accru », a indiqué le premier ministre.

En effet, le prolongement prochain de la ligne bleue vers Anjou promet d'augmenter l'achalandage sur la ligne orange, qui atteint déjà le point de saturation aux heures de pointe. Philippe Couillard a réitéré avoir pour ambition d'entreprendre d'ici l'été ce projet attendu de longue date. 

« Sur la ligne bleue, c'est un engagement. Ça avance très bien. On doit parler avec le fédéral pour finaliser tout cela et on n'est pas très loin d'enfin commencer le projet. » - Philippe Couillard

L'arrivée aussi planifiée du Réseau électrique métropolitain (REM) devrait également contribuer à augmenter le nombre d'usagers dans le réseau souterrain, accentuant encore la pression.

Sans directement référer à la ligne rose, il a indiqué que son gouvernement serait présent pour aider à réduire la pression sur le métro. « Bien sûr que nous serons là. »

« AMBITIEUX POUR LE TRANSPORT COLLECTIF »

Philippe Couillard s'est toutefois gardé d'appuyer directement le projet de ligne rose, soulignant que celui-ci devrait d'abord passer à travers le filtre de la nouvelle Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM). Cette nouvelle structure a été mise en place pour planifier le développement des transports en commun dans la grande région de Montréal.

Mais à l'aube des élections provinciales prévues cet automne, Philippe Couillard a tenu à faire savoir que son gouvernement aurait une oreille attentive pour les projets de transports collectifs. 

« On va accueillir toute proposition de Montréal, Québec ou des couronnes pour améliorer la qualité de vie des gens », a laissé entendre M. Couillard.

Le premier ministre a dit vouloir « être plus ambitieux pour le transport collectif ». Selon lui, l'utilisation des transports collectifs doit devenir plus efficace et confortable pour convaincre les gens de délaisser leur voiture au profit du tramway, de l'autobus ou du métro.

À ses côtés, Valérie Plante était visiblement satisfaite de ses propos. Elle a dit attendre impatiemment la stratégie de mobilité durable que concocte présentement Québec.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer