Valérie Plante dénonce «l'orgie de dépenses» du 375e

Dénonçant «l'orgie de dépenses» entourant les célébrations du 375e... (Photo Alain Roberge, archives La Presse)

Agrandir

Photo Alain Roberge, archives La Presse

Dénonçant «l'orgie de dépenses» entourant les célébrations du 375e anniversaire de Montréal, la candidate à la mairie Valérie Plante compte rendre publiques les finances de l'organisation, si elle est élue le 5 novembre.

La chef de Projet Montréal a fait une sortie en règle contre l'opacité dans les dépenses faites par la Société du 375e, un organisme à but non lucratif (OBNL) mis en place pour gérer les festivités. Bien que son financement soit essentiellement public, l'organisation n'est pas assujettie à la Loi sur l'accès à l'information, les OBNL en étant exempts.

«Le 375e de Montréal a coûté 1 milliard de dollars. Nous avons assisté à une véritable orgie de dépenses», déplore-t-elle. La majorité du milliard a été investi dans des legs, comme la transformation de l'autoroute Bonaventure en boulevard urbain ou l'illumination du pont Jacques-Cartier. Le budget pour les festivités était quant à lui de 125 millions et provenait de la Ville de Montréal et des gouvernements du Québec et du Canada.

Disant vouloir «mettre fin à la culture du secret» avec les OBNL, Valérie Plante compte forcer la Société du 375e à ouvrir ses livres au lendemain de l'élection. Rappelons que l'organisation doit faire un bilan financier après la fin des festivités, soit en 2018.




À découvrir sur LaPresse.ca

la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer