Les 5210 vélos en libre-service à Montréal sont disponibles depuis lundi matin.

LA PRESSE CANADIENNE

Pour sa cinquième année d'existence, la Société de vélo en libre-service (SVLS) accroîtra sa flotte en installant 50 nouvelles stations BIXI. Celles-ci seront mises en service au courant de l'été, principalement dans les secteurs de Cartierville, Villeray et du Sud-Ouest.

De plus, de nouveaux points d'ancrage seront ajoutés aux 150 stations du réseau actuel, ce qui facilitera la tâche des cyclistes à la recherche d'un point de chute pour leur BIXI.

Il y a quelques semaines, le maire de Montréal, Michael Applebaum, avait annoncé des investissements de 2,4 millions de dollars pour permettre l'expansion du réseau.

En entrevue, le président et directeur général par intérim de la SVLS, Michel Philibert, a indiqué que d'autres nouveautés seront dévoilées au courant de la semaine.

Il a refusé d'aborder la question des déficits récurrents du réseau de vélos en libre-service, se limitant à dire que les derniers états financiers de la SVLS seront dévoilés dans quelques jours.

M. Philibert a toutefois confirmé que Rio Tinto Alcan quittait l'aventure BIXI à Montréal, mais que l'entreprise sera un partenaire dans le développement d'un nouveau système de réseau libre-service ailleurs au Canada.

Le BIXI a été le premier système de vélos en libre-service d'envergure en Amérique du Nord. Le concept a ensuite été vendu à plusieurs autres villes, dont Londres, Melbourne, Toronto, Washington et Boston, notamment.

Le tarif à Montréal connaîtra une hausse cette année de 2 $ pour les abonnements annuels et 1 $ pour les abonnements mensuels. La SVLS permettait aux cyclistes de s'abonner aux tarifs de 2012 jusqu'à dimanche soir.

L'an dernier, 4,4 millions de déplacements avaient été effectués à l'aide d'un BIXI. La saison avait débuté deux semaines plus tôt en raison de la clémence de Dame nature.