Les manchots du Biodôme de Montréal seront les premiers surpris: leur forte libido contribuera à financer la forêt tropicale humide. Huit de ces oiseaux, réputés pour leurs qualités de reproduction, seront vendus au Zoo de Calgary afin de financer des améliorations à un aquarium pour poissons tropicaux.

Pierre-André Normandin LA PRESSE

Les huit manchots ont été choisis en raison des risques de consanguinité qu'ils posent s'ils s'accouplent à Montréal. Chaque oiseau sera vendu 3500$, ce qui permettra de récolter 28 000$. L'argent servira à acheter un nouveau système pour stabiliser l'acidité de l'aquarium de la forêt tropicale humide du Biodôme. De nouveaux poissons plus exotiques pourront ainsi être présentés.

C'est la troisième fois que des manchots sont vendus pour permettre à l'institution d'améliorer ses installations. Malgré la forte reproduction de ses manchots, le Biodôme de Montréal a déjà dû composer avec un couple d'oiseaux lesbien. Le duo avait tout de même eu la chance d'élever un poussin lorsqu'un de ses oeufs, qui n'avait évidemment pas été fécondé, avait été remplacé par celui d'un couple hétérosexuel. La relation a toutefois pris fin lorsqu'un des deux manchots a été vendu.