Source ID:; App Source:

Compteurs d'eau: Tremblay appuiera la motion de Labonté

  ... (Archives La Presse)

Agrandir

  

Archives La Presse

Affirmant vouloir faire toute la lumière sur l'octroi du contrat des compteurs d'eau au consortium GéniEau, le maire de Montréal, Gérald Tremblay, appuiera, lors du prochain conseil municipal du 27 avril, une motion telle que veut la présenter le chef de l'opposition, Benoit Labonté, afin de mandater le Vérificateur général de Montréal de faire enquête dans ce dossier.

«S'il y a une résolution au conseil de ville à l'effet que le Vérificateur général soit mandaté par le conseil de ville pour faire les vérifications nécessaires, notre formation politique voterait en faveur de ce mandat qui serait donné au Vérificateur général», a dit le maire Tremblay à La Presse, ce mercredi matin.

Le chef de Vision Montréal, Benoit Labonté, était revenu à la charge mardi pour demander au maire de Montréal «d'agir» et notamment de faire en sorte que le Vérificateur général obtienne un mandat officiel du conseil municipal, ce qui lui permettra d'avoir accès à un financement pour mener à bien son enquête. «On a déjà fait ça dans le passé, dit le maire. Il faut que le Vérificateur ait tous les outils nécessaires pour faire les vérifications nécessaires.»

Le maire Tremblay n'a pas voulu commenter l'article du Devoir de ce mercredi matin qui précise que Montréal, en accordant le contrat à GéniEau, paie au moins trois fois plus cher que la Ville de Toronto pour installer des compteurs d'eau. «Je répète ce que j'ai déjà dit de façon très claire que lorsque j'aurai toute l'information pertinente, je la remettrai au Vérificateur général pour qu'il fasse les vérifications nécessaires car il a les pleins pouvoirs», pour le faire, a ajouté le maire.

Le maire a également réagi à un communiqué du chef de Projet Montréal, Richard Bergeron, qui l'égratignait sévèrement, lundi. Dans ce communiqué, le chef Bergeron se demandait si «Gérald Tremblay est à la tête du pire système de corruption que l'on ait vu à la Ville de Montréal depuis les années 1950», ajoutant: «Gérald Tremblay est-il vraiment le maître de jeu de ce système, ou tout simplement un incompétent naïf et ignorant qui s'entoure accidentellement de gens plus ou moins douteux?»

Le maire a été cinglant: «Monsieur Bergeron voit des complots partout. Il en a vus dans le passé lors des événements du 11 septembre. Il a un point de vue. Quant à moi, ma responsabilité comme gestionnaire responsable et imputable, c'est de faire la lumière le plus rapidement possible sur les allégations d'irrégularités qui sont véhiculées actuellement. C'est important pour moi, mais aussi pour l'institution que je représente.»

Quant à la critique qui lui est faite, notamment par Benoit Labonté, de trop attendre plutôt que d'agir, le maire Tremblay dit qu'il «faut attendre d'avoir toute l'information pertinente avant de prendre une décision».

«Je suis une personne de nature prudente et avant de faire des déclarations, il est important d'avoir tous les faits», dit-il.




La liste:-1:liste; la boite:2099152:box; tpl:html.tpl:file
la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Actualités

Tous les plus populaires de la section Actualités
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer