(Ottawa) Le gouvernement Trudeau a attribué un contrat à IBM Canada pour soutenir le développement, la conception et la mise en œuvre d’un programme de rachat d’armes à feu récemment prohibées.

La Presse Canadienne

La valeur du contrat est d’environ 1,2 million de dollars.

Les libéraux ont interdit une large gamme d’armes à feu au début du mois de mai, affirmant qu’elles étaient conçues pour le champ de bataille et non pour la chasse ou le tir sportif.

L’interdiction couvre quelque 1500 modèles et variantes de ce que le gouvernement considère comme des armes à feu de type assaut, qui ne peuvent plus être utilisées, vendues ou importées légalement.

En annonçant l’interdiction, le gouvernement a proposé un programme qui permettrait aux propriétaires actuels de recevoir une indemnisation lors de la remise de leur arme à feu aux autorités.

Alors que les groupes militant pour le contrôle des armes à feu ont applaudi cette décision, des tireurs sportifs, des défenseurs des droits liés aux armes à feu et certains députés conservateurs ont remis en question la pertinence des mesures.