Aider les autres pour être plus heureux?

Que pouvons-nous faire au quotidien pour être plus heureux? D'après une... (PHOTO THINKSTOCK)

Agrandir

PHOTO THINKSTOCK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Que pouvons-nous faire au quotidien pour être plus heureux? D'après une nouvelle étude britannique, aider les autres serait une manière modeste - mais efficace - d'y arriver. L'auteur principal de cette étude, le Dr Oliver Scott Curry, psychologue évolutionniste, anthropologue et directeur des projets moraux à l'Université d'Oxford, répond à nos questions.

Dans votre étude Happy to Help? (Heureux d'aider?), vous expliquez que d'aider les autres ne changera pas notre vie, mais peut nous «pousser dans la bonne direction». Quelles sont les autres conclusions?

Nous avons analysé des études expérimentales qui se sont intéressées au sujet «aider rend heureux». Nous avons découvert qu'il y a un modeste effet positif à aider. C'est-à-dire un peu moins d'un point sur l'échelle du bonheur de 0 à 10.

Lorsque nous parlons d'aider les autres, de quel type d'aide s'agit-il?

Les expériences que nous avons analysées mettent l'accent sur deux sortes de gentillesse: les dépenses prosociales (lorsque des personnes dépensent de l'argent pour les autres plutôt que pour elles-mêmes) et les gestes aléatoires, qui incluent saluer des inconnus, acheter un café à quelqu'un, etc.

Pourquoi aimons-nous aider les autres?

Les êtres humains sont des animaux sociaux. Ils ont été conçus pour prendre soin des membres de leur famille, travailler en équipe, accorder des faveurs, ainsi qu'accomplir des actes héroïques et de générosité qui permettront de gagner le respect de leurs pairs et de s'attirer des amis.

Dans votre étude, nous pouvons lire que « forcer une personne malheureuse à aider les autres pourrait la rendre encore moins heureuse ». Pouvez-vous développer votre raisonnement?

Plusieurs études démontrent qu'il y a une corrélation entre le fait d'aider et le fait d'être heureux. Mais cela ne veut pas dire qu'aider autrui est une cause du bonheur. Au contraire, il se pourrait plutôt que les gens heureux soient plus enclins à aider les autres. Ainsi, encourager ou forcer quelqu'un à aider autrui n'est pas une façon de s'assurer que cette personne soit plus heureuse. Si vous êtes triste et que vous ne voulez pas aider, vous forcer à le faire pourrait au contraire vous rendre malheureux.

Également, les gens sont différents. Les extravertis seront peut-être vraiment heureux d'aider, tandis que des introvertis pourraient être plus heureux en se blottissant avec un bon livre. Présumer que tout le monde est pareil, et forcer les introvertis à faire quelque chose qu'ils ne sont pas enclins à faire, pourrait provoquer un raté.

Personnellement, aidez-vous les gens?

J'essaie d'être un honnête citoyen. Je tiens les portes ouvertes aux gens, je les aide à descendre leurs valises dans les escaliers, j'offre ma place dans l'autobus... et je suis habituellement content de le faire !

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer