• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Société 
  • > Concours Miss Univers: rattrapé par la diplomatie à cause d'un selfie 

Concours Miss Univers: rattrapé par la diplomatie à cause d'un selfie

Un cliché qui est rapidement devenu viral sur... (Photo tirée d'Instagram)

Agrandir

Un cliché qui est rapidement devenu viral sur les réseaux sociaux.

Photo tirée d'Instagram

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Diego URDANETA
Agence France-Presse
MIAMI

Le concours Miss Univers 2014, organisé dimanche à Doral près de Miami, a pris un virage diplomatique inattendu lorsque Miss Israël a provoqué malgré elle un incident en réalisant un selfie avec la concurrente du Liban.

«Trois des 88 miss en compétition --Liban, Japon et Slovénie-- posaient ensemble lorsque Doron Matalon, la représentante d'Israël, s'est approchée du trio et a pris un selfie à leurs côtés, puis l'a posté immédiatement sur son compte Instagram», a raconté Saly Greige, la plus belle femme du Liban.

Un cliché qui est rapidement devenu viral sur les réseaux sociaux.

Il n'en fallait pas plus pour raviver les tensions entre les deux brunes, considérées par plusieurs observateurs comme faisant partie des favorites du concours et dont les pays sont officiellement en guerre.

«Depuis mon arrivée, j'ai fait extrêmement attention à ne pas être prise en photo et à ne pas communiquer avec Miss Israël», a immédiatement écrit Saly Greige sur sa page Facebook.

De son côté, la candidate israélienne s'est dite «triste». «Dommage que tu ne puisses pas mettre les hostilités de côté», a-t-elle répondu sur son compte Facebook.

La controverse a même réussi à éclipser celle du financement à hauteur de 2,5 millions de dollars du concours, propriété du magnat américain Donald Trump, par la ville hôte.

Venezuela favori? 

Au-delà de ces polémiques, les 88 Miss en lice pour ce titre de reine de beauté entrent dans la dernière ligne droite du concours après une longue préparation. Elles ont participé ces derniers jours à une multitude d'activités à Doral et à Miami, suivies par un essaim de journalistes, de photographes et d'admirateurs.

«On dit que c'est un concours de beauté, mais en vérité il s'agit d'un concours de beauté et de force mentale, car il n'est pas facile de supporter tout ça quatre à cinq heures par jour» et de «se réveiller, se maquiller, d'avoir un beau regard, un sourire radieux, même quand on est fatiguée», a confié à l'AFP Josselyn Garciglia, Miss Mexique, âgée de 24 ans.

Les concurrentes ont participé mercredi à une compétition pour sélectionner les 15 finalistes au Centre sportif de l'Université internationale de Floride (FIU), où aura lieu l'élection officielle dimanche à 20h00.

Elles ont d'abord défilé dans des tenues brillantes, puis en robes de soirée avant un dernier passage en bikinis roses, devant un public qui agitait des drapeaux et acclamait ses favorites. Les noms des 15 Miss finalistes n'ont pas été divulgués.

Le soir du concours, qui sera suivi par plusieurs centaines de millions de téléspectateurs, l'une d'elles sera couronnée femme la plus belle de l'univers par un jury de cinq personnalités, dont l'acteur cubain William Levy et le champion de boxe philippin Manny Pacquiao.

Migbelis Lynette Castellanos, Miss Venezuela de 19 ans, a admis avoir une pression particulière, ses compatriotes ayant souvent remporté le titre, et l'actuelle Miss Univers étant également Vénézuélienne.

Le Venezuela a remporté sept couronnes, juste derrière les États-Unis, avec huit titres.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer