• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Société 
  • > Les Chinois font la majorité de leurs achats de luxe à l'étranger 

Les Chinois font la majorité de leurs achats de luxe à l'étranger

Au total, les Chinois assurent désormais à eux... (Photo Liu Jin, Agence France-Presse)

Agrandir

Au total, les Chinois assurent désormais à eux seuls 25% des dépenses de produits de luxe dans le monde et constituent ainsi la nationalité la plus consommatrice en la matière devant les Américains.

Photo Liu Jin, Agence France-Presse

Partager

Sur le même thème

Agence France-Presse
Paris

Premiers consommateurs de luxe dans le monde, les Chinois ont fait en 2012 près des deux tiers de leurs achats hors de Chine continentale (63%), une proportion qui ne cesse de croître, relève une étude du cabinet Bain & Company publiée mardi.

«Cette proportion était déjà assez substantielle les années précédentes, mais elle a encore notablement augmenté en 2012. Pour rappel, elle était de 56% en 2009, 59% en 2010 et 60% en 2011», a déclaré à l'AFP Joëlle de Montgolfier, directrice d'études du pôle européen de Bain & Company pour la Grande Consommation, la Distribution et le Luxe.

Ces chiffres incluent les achats faits à Hong Kong, à Macao et à Taïwan.

«Grande Chine» exclue (Chine continentale, Hong Kong et Macao), les Chinois ont réalisé 30% de leurs achats de produits de luxe à l'étranger, contre 26% en 2011.

Plusieurs explications à ce phénomène. «D'abord, le tourisme des Chinois est en train d'exploser dans le monde. Rien qu'en France, le nombre de touristes chinois est passé de 600 000 en 2009 à 1,1 million en 2011», note Mme de Montgolfier.

«Ensuite, il y a un effet de report d'achats chez ceux qui vont voyager en Europe. À cause des différences de devises et des taxes supplémentaires qui existent en Chine, il peut y avoir un différentiel de prix de 30 à 40% entre la Chine et l'Europe sur un produit donné, en particulier pour les produits les plus chers comme l'horlogerie. Donc les Chinois attendent d'être en Europe pour acheter moins cher», souligne-t-elle.

De fait, en Chine continentale, les ventes de produits de luxe n'ont augmenté que de 7% en 2012.

Au total, les Chinois assurent désormais à eux seuls 25% des dépenses de produits de luxe dans le monde et constituent ainsi la nationalité la plus consommatrice en la matière devant les Américains, rappelle l'étude.

En Chine ou ailleurs, les Chinois ont acheté pour environ 53 milliards d'euros de produits de luxe en 2012, relève Mme de Montgolfier, alors que Bain & Company chiffre à 212 milliards d'euros le marché mondial du luxe en 2012.

Du côté des pays et régions, la «Grande Chine» a désormais dépassé le Japon dans le palmarès mondial, avec une valeur de marché de près de 23 milliards d'euros, mais reste loin derrière les États-Unis, premier marché mondial du luxe avec 59 milliards d'euros, selon une étude de Bain & Company publiée en octobre. Au Japon, les dépenses de produits de luxe pèsent 19,7 milliards d'euros, en Italie 18,2 milliards, en France 15,1 milliards (dont 10 milliards à Paris). La Chine continentale seule représente 15 milliards, Hong Kong 7 milliards d'euros et Macao près d'un milliard.

Bain & Company souligne que les consommateurs chinois sont de plus en plus sophistiqués, et note «l'émergence progressive d'un luxe d'initiés, davantage porté sur la discrétion que l'ostentation». À Pékin et à Shanghai, les Chinois «semblent se détourner (...) des logos et autres signes ostentatoires» pour rechercher davantage «l'exclusivité, la haute qualité et la sobriété». Dans ces deux villes, 65% des consommateurs de luxe prévoient ainsi d'acheter moins de produits ayant une marque visible.

Et alors que les femmes chinoises désirent davantage des marques de cosmétique ou de mode, les hommes rêvent d'horlogerie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600172:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer