Comment espacer ses visites chez le coiffeur

Des spécialistes nous révèlent leurs meilleurs trucs et... (PHOTO THINKSTOCK)

Agrandir

Des spécialistes nous révèlent leurs meilleurs trucs et les produits à adopter pour avoir une belle coupe qui évolue bien dans le temps sans qu'on doive visiter le salon trop souvent.

PHOTO THINKSTOCK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
JOANIE PIETRACUPA
La Presse

Faute de temps ou d'argent, de plus en plus de femmes souhaitent espacer leurs rendez-vous chez le coiffeur. Des spécialistes nous révèlent leurs meilleurs trucs et les produits à adopter pour avoir une belle coupe qui évolue bien dans le temps sans qu'on doive visiter le salon trop souvent.

Une belle tête, tous les jours

Trucs et conseils pour entretenir et faire durer sa coupe de cheveux, selon deux spécialistes.

À quelle fréquence est-il habituellement recommandé de se faire couper les cheveux?

«Puisque les cheveux poussent d'environ un centimètre par mois, ils doivent être coupés assez fréquemment pour conserver leur lustre et leur vitalité, ainsi que pour éviter que les pointes deviennent sèches et cassantes et qu'elles se dédoublent, explique Rodrigo Araneda, propriétaire du salon ÖLAb Coiffeurs, à Montréal. Ainsi, si on a les cheveux courts, il est préférable de rendre visite à son coiffeur toutes les quatre à six semaines pour s'assurer que sa coupe garde sa forme et son style.» Si on a plutôt les cheveux mi-longs à longs, «il vaut mieux les faire couper tous les trois mois pour éliminer toute trace d'usure et, par conséquent, préserver la bonne santé de sa chevelure», révèle Véronique Beaupré, propriétaire du Local B, à Outremont.

Qu'arrive-t-il à la chevelure lorsqu'on attend trop longtemps pour la faire couper?

«Au fil du temps, les cheveux s'usent, c'est-à-dire qu'ils frottent sur nos vêtements, qu'ils subissent des changements de saison draconiens, qu'ils sont séchés, lissés ou frisés au quotidien, qu'ils sont colorés ou décolorés, bref, qu'ils s'abîment à cause d'une panoplie de facteurs externes, dit Véronique Beaupré. Résultat: les pointes se dédoublent et se mettent à raccourcir au lieu d'allonger, telle une corde de marin dont les bouts s'effileraient. En d'autres mots, les cheveux ne sont plus en santé et arrêtent de pousser.»

Pour quelles raisons les femmes d'aujourd'hui souhaitent-elles espacer leurs rendez-vous chez le coiffeur?

«Je pense que les gens essaient de visiter le salon de coiffure le moins souvent possible par manque de temps ou de budget, par paresse ou tout simplement parce qu'ils veulent laisser pousser leurs cheveux, lance Rodrigo Araneda. Je crois aussi que beaucoup de femmes ont une peur bleue des coiffeurs parce qu'elles ont vécu une mauvaise expérience dans le passé et qu'elles redoutent de ne pas être satisfaites de leur nouvelle coupe. Pourtant, c'est en discutant et en étant honnêtes avec leur coiffeur qu'elles vont réussir à vaincre ces insécurités...»

Quels sont les bons réflexes à adopter si on veut rendre visite à son coiffeur moins souvent que toutes les six semaines (cheveux courts) ou tous les trois mois (cheveux mi-longs à longs)?

«Pour garder nos cheveux en santé le plus longtemps possible, il faut revoir tous nos gestes quotidiens, dit Véronique Beaupré. Au lieu de laver sa chevelure tous les jours, on espace les shampooings tous les deux ou trois jours. On fait le plein de shampooings doux sans sulfates ni silicones et on intègre le revitalisant et le masque hydratant à notre routine capillaire. On laisse sécher ses cheveux à l'air libre dès que possible. On évite d'utiliser des soins coiffants à base d'alcool, comme les gels bouclants. Et on s'arme de brosses et d'outils chauffants [séchoir, fer plat, fer à friser] de qualité.»

Quelles coupes de cheveux évoluent bien dans le temps et lesquelles doivent être retouchées souvent?

«Les coupes linéaires, carrées et définies ou géométriques doivent être retravaillées fréquemment pour qu'elles gardent leur forme distincte, affirme Rodrigo Araneda. De plus, les cheveux très courts façon pixie ont besoin d'être coupés souvent pour conserver leur style, puisqu'ils ont tendance à épaissir sur les tempes et sur la nuque. À l'opposé, les coupes mi-longues et longues qui sont subtilement dégradées n'ont pas besoin d'être entretenues avec autant de soin.» Et c'est pareil pour les toupets: les franges épaisses et droites doivent être coupées toutes les trois à quatre semaines, tandis que les toupets effilés évoluent mieux dans le temps étant donné qu'on peut les placer sur le côté.

Quels types de produits devrait-on se procurer pour aider ses cheveux à pousser en santé?

«L'erreur la plus souvent commise par mes clientes: utiliser des appareils chauffants sans au préalable enduire leur chevelure de soin protecteur, fait valoir Rodrigo Araneda. Ce n'est pas pour rien que leurs pointes se dédoublent puis se désintègrent aussi vite que leurs cheveux poussent à la racine!» D'autres bons produits à acheter sans tarder: un shampooing nourrissant, sans sulfates ni silicones, un soin hydratant (revitalisant ou masque), un sérum réparateur, une huile, un traitement tout-en-un ou un produit scellant.

Si on a plutôt les cheveux mi-longs à... (PHOTO THINKSTOCK) - image 2.0

Agrandir

Si on a plutôt les cheveux mi-longs à longs, «il vaut mieux les faire couper tous les trois mois pour éliminer toute trace d'usure et, par conséquent, préserver la bonne santé de sa chevelure», révèle Véronique Beaupré, propriétaire du Local B, à Outremont.

PHOTO THINKSTOCK

Magasinage express

Trouvés pour vous: des nouveautés bien pensées pour vous aider à laisser pousser vos cheveux en santé et en beauté à la maison.

> Les shampooings doux

À rechercher: des shampooings sans sulfates ni silicones, qui n'agressent pas la fibre capillaire endommagée, ou des produits hydratants riches en agents émollients comme les huiles naturelles et les beurres nourrissants.

> Les revitalisants

Utilisé après chaque shampooing, le revitalisant hydratant démêle, nourrit et protège les cheveux, lisse les frisottis rebelles et donne du tonus et de la brillance. Quant au revitalisant nettoyant, c'est un produit lavant peu moussant qui nettoie les cheveux en douceur et qui les revitalise du même coup afin de réparer et d'adoucir les pointes fourchues.

> Les masques nourrissants

On utilise un masque nourrissant une ou deux fois par semaine (selon si on a les cheveux fins ou épais) pour aider les cheveux secs, abîmés ou cassants à retrouver hydratation, douceur et bonne santé.

> Les sérums réparateurs

Les sérums capillaires servent à discipliner et à lisser les cheveux, à apporter du lustre et à réparer les pointes sèches et fourchues. On les applique à la sortie de la douche, quand la chevelure est encore très mouillée.

> Les huiles protectrices

Les huiles permettent de traiter les cheveux malmenés par les agressions externes. Grâce à elles, on peut éviter les pointes fourchues et nourrir les fibres en profondeur. À appliquer sur les longueurs et les pointes après le sérum et avant les produits coiffants.

> Les traitements tout-en-un

Si vous n'avez qu'un seul produit capillaire à vous procurer, c'est lui! Son nom le dit: le traitement tout-en-un lisse, nourrit, protège et coiffe la chevelure en deux temps, trois mouvements.

> Les soins scellants

Ces produits ont été spécialement conçus pour réparer les pointes fourchues et aider à en prévenir l'apparition. On les utilise comme un traitement sans rinçage qu'on applique sur les longueurs mouillées après la douche.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer