• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Mode 
  • > Mode masculine: les nouveaux codes de style 

Mode masculine: les nouveaux codes de style

La styliste Patricia Trépanier est spécialisée en mode... (Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse)

Agrandir

La styliste Patricia Trépanier est spécialisée en mode masculine, plus précisément en garde-robe d'affaires.

Photo Hugo-Sébastien Aubert, La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Styliste pour l'agence Les Effrontés depuis 2008, Patricia Trépanier se spécialise depuis toujours en mode masculine, plus précisément en garde-robe d'affaires. Elle garnit la penderie de ses clients de pièces qui se complètent bien, pour un maximum d'effet avec un minimum de morceaux. Celle qui signe le stylisme de notre séance photo a accepté de donner quelques trucs et astuces pour s'adapter au monde des affaires changeant  de notre époque, en n'y perdant pas son style.

L'ère décontractée

Une chose est certaine: un changement est en train de se produire dans le monde des affaires, bouleversant le code vestimentaire - complet, veston, cravate - qui était de mise depuis des lunes. Preuve de cette transformation, chez plusieurs grandes firmes comptables de la métropole, le chic décontracté est désormais permis au bureau. Sans compter tous ceux qui ont introduit le «vendredi décontracté» dans leur culture. «Plusieurs entreprises veulent attirer la nouvelle génération à venir travailler au sein de leur établissement, et c'est une des façons de le faire», estime Patricia Trépanier.

Une question d'équilibre

Mais attention, le terme «décontracté» ne veut pas dire qu'on puisse arriver en jeans troués, sneakers et t-shirt au bureau! «Le chic décontracté, ça signifie qu'il y a une pièce dans l'ensemble qui est chic, et une autre qui est un peu plus décontractée», explique la styliste. Ainsi, les morceaux décontractés que sont le jeans (préférablement indigo), le sneaker, le chino ou la chemise colorée ou à gros motifs (plus un motif est petit, plus c'est chic!) seront obligatoirement accompagnés d'un morceau plus formel comme un veston, une chemise blanche, un pantalon ou des chaussures habillées. Bref, tout est une question d'équilibre.

Les bracelets peuvent ajouter du style et de la... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

Les bracelets peuvent ajouter du style et de la couleur à sa tenue en un tournemain.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Guide d'utilisation du sneaker

Morceau décontracté par excellence, le sneaker fait de plus en plus sa place dans le monde des affaires, un phénomène qu'on n'aurait pas imaginé il n'y a pas si longtemps et qui est déjà la norme en Europe. «On en voit beaucoup sur les passerelles comme dans la rue, remarque Mme Trépanier. C'est donc devenu acceptable dans le monde du travail.»

En suivant la règle du «chic décontracté», il faudrait porter le sneaker avec des pièces plus formelles, par exemple avec un complet, pour un look moderne, mais qui a de la classe. Et attention au choix de sneaker: «On oublie la chaussure de sport de type Nike et on va plutôt vers un soulier au look urbain. Ce n'est pas une espadrille pour aller courir un marathon!»

Évitez les orphelins

Les clients de Patricia Trépanier ont différents profils: présidents d'entreprise, ingénieurs, informaticiens, avocats, jeunes entrepreneurs... Si elle adapte évidemment les pièces choisies selon le domaine où chacun évolue, une règle demeure lorsque l'on construit une garde-robe: on évite d'avoir trop de pièces «orphelines», qui finiront par dormir dans le fond de la penderie. «On essaie d'avoir des pièces qui se combinent ensemble le plus possible, des pièces versatiles, pour maximiser notre garde-robe. Puis, de saison en saison, il suffit d'ajouter des morceaux avec du punch, des articles plus tendance», détaille-t-elle.

Le sneaker est de plus en plus présent... (PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE) - image 3.0

Agrandir

Le sneaker est de plus en plus présent dans le monde des affaires.

PHOTO HUGO-SÉBASTIEN AUBERT, LA PRESSE

Le complet, décoordonné

Une bonne astuce? Utiliser le complet pour créer plusieurs ensembles, du look plus formel au plus décontracté. Alors que le lundi, on le portera en look total, on peut par la suite le «décoordonner» pour maximiser sa garde-robe. Le veston pourra bien accompagner un jeans habillé, alors que le pantalon pourra se porter avec une chemise et un pull, par exemple. Deux conditions: «Il faut que la coupe du veston soit actuelle, donc un peu plus courte que la longueur classique, qui cache la fesse», pour pouvoir le porter avec d'autres pantalons et que l'effet reste joli. Et surtout: il faut toujours envoyer le veston et le pantalon chez le nettoyeur en même temps, pour qu'ils demeurent de la même couleur au fil du temps.

Les accessoires, pour varier et s'amuser

Avec plusieurs pièces polyvalentes et plus neutres à sa disposition, une bonne façon de ne pas tomber dans la monotonie est de venir jouer - et même oser - avec des accessoires. Montres, bracelets, lunettes, foulards, chaussettes... de quoi ajouter du style et de la couleur à sa tenue en un tournemain.

Et la cravate? Si elle est encore «obligatoire» dans certains secteurs professionnels, les hommes qui choisissent de la porter le font car ils aiment ça, tout simplement! «C'est vrai que c'est un accessoire le fun à porter, qui ajoute du punch à une tenue», croit la styliste. Une belle solution de rechange à la cravate est le mouchoir de poche, qui ajoute des touches de couleur aux ensembles: «Il n'est plus nécessaire d'avoir plein de chemises funky et colorées; il suffit de changer le mouchoir de poche pour donner un look différent, intéressant.»




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer