• Accueil > 
  • Vivre > 
  • Mode 
  • > Michael Jordan célèbre les 30 ans de sa marque à Paris 

Michael Jordan célèbre les 30 ans de sa marque à Paris

«On a bien senti les choses il y... (PHOTO PATRICK KOVARIK, AFP)

Agrandir

«On a bien senti les choses il y a 30 ans», pouvait sourire Jordan devant une assistance armée de téléphones et autres appareils photo pour immortaliser l'instant.

PHOTO PATRICK KOVARIK, AFP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
PARIS

La légende du basket américain Michael Jordan était à Paris vendredi pour célébrer les 30 ans de la «Air Jordan I», le tout premier modèle de chaussures de sport créé à son nom par Nike, une opération promotionnelle d'envergure où la presse était conviée mais tenue au silence.

Au cours des 25 minutes qu'a duré cette conférence au Palais de Tokyo, aucun média parmi la cinquantaine présent n'a pu poser la moindre question à la mégavedette américaine, entourée de trois interlocuteurs parmi lesquels Tinker Hatfield le designer historique de la marque.

Où l'on apprend dans cette conversation que la fierté du «meilleur joueur de l'histoire», de l'aveu même d'Evan Fournier un des arrières de l'équipe de France présent pour l'occasion, «est d'avoir transmis la passion du basket et que le public l'ait contractée».

Retraité des parquets NBA depuis 2003, Jordan a été six fois champion NBA avec les Bulls de Chicago, désigné cinq fois MVP (meilleur joueur) de la saison, a remporté deux médailles d'or olympiques avec les États-Unis (1984 et 1992). Et ses exploits ont popularisé son sport à l'international durant les années 80 et 90.

Aujourd'hui, à 52 ans, il est le sportif retraité le mieux payé de la planète, avec un revenu estimé à 100 millions de dollars, selon le classement 2015 dévoilé par le magazine américain Forbes. Et il vend toujours plus de chaussures Jordan Brand, sa coentreprise avec Nike, dont le chiffre d'affaires a été de 2,6 milliards de dollars en 2014, selon le site SportScaninfo.

«On a bien senti les choses il y a 30 ans», pouvait sourire Jordan devant une assistance armée de téléphones et autres appareils photo pour immortaliser l'instant.

Le propriétaire des Hornets de Charlotte a ensuite brièvement arpenté l'exposition à sa gloire et une des attractions immersives aménagées pour la circonstance par sa marque et que le public pourra visiter gratuitement jusqu'à dimanche.

Le grand barnum autour de Jordan continuera jusqu'à dimanche avec notamment un bain de foule attendu à l'occasion du «Quai 54», le tournoi de street-ball organisé dimanche sur la place de la Concorde.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer