Les lunchs de Libertine

Le chef-pâtissier et copropriétaire du Libertine Bakehouse, Nick... (PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE)

Agrandir

Le chef-pâtissier et copropriétaire du Libertine Bakehouse, Nick Kemball.

PHOTO OLIVIER JEAN, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Libertine Bakehouse, c'est le projet du jeune et talentueux chef pâtissier Nick Kemball. Originaire d'Angleterre, il est arrivé à Montréal il y a 11 ans; c'est un autodidacte qui est passé par de réputés établissements comme Patrice Pâtissier, Grumman78 et Toqué!.

Poussé par l'envie de voler de ses propres ailes, il a ouvert Libertine en décembre dernier. On peut y admirer (et y déguster) ses pâtisseries et ses viennoiseries maison.

«J'ai toujours eu un style un peu plus expérimental, non conventionnel, j'aime ajouter un côté ludique à ce que je fais, par exemple en utilisant la pâte de miso dans mon paris-brest», explique-t-il.

Depuis quelques semaines, l'endroit a ajouté des lunchs au menu, grâce à l'arrivée de Lysianne Côté (Brasserie T!, Toqué!) en cuisine.

Le court menu varie régulièrement, dans un esprit très «cuisine de marché», avec les produits de saison et locaux - dont le pain de la Bête à pain.

On a craqué pour le croque-monsieur au smoked meat avec du fromage Louis d'Or, extra réconfortant, et pour la toute fraîche tartine de brandade de morue salée, sur pain brioché.

Un endroit à inscrire sur votre liste lors de votre prochaine virée dans Saint-Henri!

806, avenue Atwater, Montréal




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer