Les Enfants terribles: presque au sommet

Les Enfants terribles dotent la Place Ville Marie et son «Sommet» d'un... (PHOTO ULYSSE LEMERISE, COLLABORATION SPÉCIALE LA PRESSE)

Agrandir

PHOTO ULYSSE LEMERISE, COLLABORATION SPÉCIALE LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Les Enfants terribles dotent la Place Ville Marie et son «Sommet» d'un restaurant à la fois spectaculaire et accessible, même si toujours en cours de rodage. Plus que jamais, on voudra amener les cousins en visite, les clients et autres amis tout en haut de la fameuse tour cruciforme.

Le défunt Altitude 737, qui recevait les gens d'affaires en tailleurs et costards au 46étage, avait fait son temps. Dans l'espace qu'il occupait, on trouve depuis peu l'Observatoire à 360 degrés.

Pour pouvoir prendre un verre tout en profitant d'une des vues les plus impressionnantes du sud de Montréal, il faut maintenant entrer par le boulevard Robert-Bourrassa, prendre deux ascenseurs et sortir au 44étage.

Le soir de notre ascension, le ciel était indécis. Il pleuvait au-dessus de Longueuil, mais le bleu dominait à l'ouest. Tout semble plus dramatique à cette hauteur. Même le vent y souffle plus fort: le menu nous glissait des mains sans arrêt, malgré les hautes parois de verre qui entourent la terrasse.

Nous avions si hâte de fréquenter les nouveaux Enfants terribles que nous n'avons pas laissé le temps au restaurant de polir toutes ses petites aspérités. Il faut savoir que certaines phases du projet «Au sommet de la Place Ville Marie» ne sont pas terminées. Un autre grand espace extérieur, la «terrasse ouest» avec jardin urbain, devrait être ouvert à la fin du mois. Il sera accessible à ceux et celles qui veulent simplement prendre un verre rapide en admirant la vue. On y imagine également des soirées privées très glamour.

Mais déjà, le restaurant est impressionnant. La grande salle à manger ouverte et vitrée tout autour vaut à elle seule de surmonter son vertige. On vous dirait même que, pour l'instant, l'intérieur est aussi agréable que l'extérieur, surtout si la vue d'un chantier toujours en cours a le potentiel de rompre le charme de votre visite.

Cartes identiques

Toutes les cartes (et les prix) - menu cuisine, cocktails, carte des vins - de la brasserie chic et de sa terrasse de 60 places sont identiques à celles des autres Enfants terribles. On y retrouve donc les classiques césar signature, tartare, macaroni au fromage et pâté chinois. Plusieurs entrées, comme les mini-pogos de chorizo et les calmars frits peuvent sustenter une faim légère et accompagner la bière. Ces petits plats sortent de la cuisine beaucoup plus vite que les principaux.

La carte des vins est pensée pour accommoder (presque) tous les goûts. N'y cherchez pas trop les vins naturels de petits producteurs et les cuvées rares, mais quelques jus biologiques un peu plus recherchés sont offerts.

L'assiette de boudin des Enfants terribles.... (PHOTO ULYSSE LEMERISE, COLLABORATION SPÉCIALE LA PRESSE) - image 2.0

Agrandir

L'assiette de boudin des Enfants terribles.

PHOTO ULYSSE LEMERISE, COLLABORATION SPÉCIALE LA PRESSE

Le chef de bar a pour sa part développé une belle douzaine de cocktails, tous des classiques revisités, comme le spritz, le vesper, le negroni, le old fashioned, etc. Le soir de notre passage, la commande de vermouth ne s'était pas encore rendue au 44étage, ce qui éliminait bon nombre d'options. De plus, celui ou celle qui tenait le shaker n'était pas en pleine possession de ses moyens. Les cocktails étaient dilués et insipides.

Bien conscient du fait que de petits nuages gris faisaient un peu d'ombre à l'expérience, notre serveur était parfaitement affable et charmant. Un bon service peut faire pardonner bien des faiblesses.

La terrasse des Enfants terribles de la Place Ville Marie, avec ses parasols ouverts quand le soleil plombe et ses couvertures pour temps frisquet, a le potentiel de devenir un rendez-vous amusant d'où on peut poser un autre regard sur la ville. Avec son plancher radiant, elle nous permettra même d'admirer Montréal sous la neige, l'hiver prochain.

Les Enfants terribles au Sommet de la Place Ville Marie. 1, Place Ville Marie, entrée boulevard Robert-Bourassa. 514 544-8884.

Ouvert sept jours, midi et soir, avec un horaire changeant. Brunch les samedi et dimanche.

À boire

La carte de cocktails a un énorme potentiel. On y trouve par exemple un vrai daiquiri à la fraise, non pas la slush alcoolisée, mais le cocktail classique à base de rhum, de jus d'agrume exotique et, dans le cas qui nous concerne, de sirop à la fraise et au poivre de Sichuan. Bien exécuté, il doit être excellent. Mais si vous cherchez une valeur sûre, sous forme de bière, l'IPA de Goose Island est une bonne option.

À manger

N'en déplaise à ceux et celles que le sang de cochon rebute, le boudin des Enfants terribles, présenté façon terrine, est excellent. Même Dany Laferrière le dit! Présent au moment où le photographe passait au restaurant pour immortaliser ladite charcuterie, l'écrivain s'est fait un plaisir de déguster l'assiette.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer