Les premières trois étoiles Michelin du Danemark échappent au Noma

Le chef du restaurant Geranium, Rasmus Kofoed (à... (PHOTO REUTERS / SCANPIX DENMARK)

Agrandir

Le chef du restaurant Geranium, Rasmus Kofoed (à gauche), avait ouvert son restaurant en 2007. Il a obtenu sa première étoile Michelin en 2012 et sa deuxième en 2013.

PHOTO REUTERS / SCANPIX DENMARK

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Agence France-Presse
COPENHAGUE

Le restaurant Noma à Copenhague, sacré «meilleur restaurant du monde», n'est pas le meilleur du Danemark d'après les critiques du Michelin, qui ont donné trois étoiles mercredi à une autre table.

L'édition nordique du célèbre guide a sacré un autre restaurant de la capitale, Geranium, le premier du pays à recevoir cette distinction, tandis qu'il confirmait les deux qu'il attribue au Noma.

Le chef de Geranium s'appelle Rasmus Kofoed, Bocuse d'or en 2011. Cet adepte du bio, qui avait ouvert son restaurant en 2007, a obtenu sa première étoile Michelin en 2012 et sa deuxième en 2013.

Au Danemark, cette reconnaissance ne surprenait pas les gastronomes, qui soulignaient la constance de la qualité à Geranium.

«Noma fait de la nourriture un jeu, et ses plats naviguent trop d'ouest en est pour qu'ils puissent obtenir trois étoiles. Ils servent une nourriture amusante, mais il y a un peu trop de badinerie et de plaisanterie pour le Michelin», a déclaré à la télévision publique DR le rédacteur en chef du magazine Gastro, Jesper Uhrup Jensen.

Le Noma du chef René Redzepi a été classé numéro un mondial par la revue britannique Restaurant en 2010, 2011, 2012 et 2014.

«La Liste», classement qui compile les avis quelque 200 guides gastronomiques et de sites internet participatifs, classe Geranium 173e mondial, devant Noma qui est 217e.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer