Cafeden: un cool Vietnamien chez les Italiens

Imaginez votre restaurant vietnamien préféré, mettez son menu... (PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE)

Agrandir

Imaginez votre restaurant vietnamien préféré, mettez son menu entre les mains de jeunes gens qui ont envie de bien faire les choses tout en donnant un air actuel aux plats, placez le tout dans un espace contemporain et vous comprendrez.

PHOTO ANDRÉ PICHETTE, LA PRESSE

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Cafeden est un restaurant asiatique aux abords d'un quartier italien. Il propose de la cuisine traditionnelle vietnamienne revisitée avec quelques influences internationales, dans un décor moderne. On y entend surtout du français, mais aussi de l'anglais, et l'art du tatouage y est fièrement représenté.

Vous l'aurez compris, c'est un restaurant, essentiellement, montréalais.

Ouvert l'été dernier par Kiley Campbell et Chinh Vu, le Cafeden est une de ces bonnes petites adresses qui s'imposent sans faire de bruit. Résolument actuel, il fait sa place d'une façon discrète, sans clairon ni dorure. Le lieu est plutôt tout en noir et blanc, gris façon métal. Imaginez votre restaurant vietnamien préféré, mettez son menu entre les mains de jeunes gens qui ont envie de bien faire les choses tout en donnant un air actuel aux plats, placez le tout dans un espace contemporain et vous comprendrez.

Prenez par exemple les rouleaux de verdure et de porc, frits, que l'on retrouve à peu partout dans les établissements proposant de la cuisine de cette région du globe. Ici, on met très peu de pâte pour qu'ils soient très fins et on les sert avec de belles feuilles de laitue tout en fraîcheur. Le contraste est tout en élégance.

La salade de papaye ? Elle propose certes cette texture à la fois moelleuse et légèrement résistante sous la dent de la papaye verte. Mais on y ajoute une autre texture, celle de languettes de calamars qui apportent une variation sur le même thème, tout en ajoutant leurs saveurs marines. La vinaigrette à la sauce de poisson complète la composition, vitaminée par un peu de jus d'agrumes, tandis que des morceaux de cacahuètes veillent à ajouter un peu de croquant.

Ceux qui aiment bien la rencontre entre la mer et l'acidité du citron, du yuzu ou du citron vert adoreront en outre l'assiette de pétoncles crus façon ceviche, très frais, que l'on sert avec de grosses croustilles de farine de crevettes.

De façon générale, la cuisine vietnamienne n'est pas connue pour son caractère relevé - comparativement à la thaïlandaise, par exemple - mais les ailes de poulet au sriracha et yuzu, elles, le sont assurément. À vrai dire, elles ne manquent pas de « punch », et cela ravira les amateurs, même si les saveurs pimentées pourraient être un peu plus complexes. Pour adoucir l'expérience, on peut aussi prendre quelques ailes au soja et miel, plus accessibles pour ceux qui n'aiment pas avoir la bouche en feu.

Côté viande, le tataki de boeuf - un plat plutôt japonais de boeuf très tendre à peine saisi, presque cru - est servi avec de la roquette, un peu comme un carpaccio italien.

Côté boeuf toujours, on peut aussi choisir la traditionnelle soupe tonkinoise, que les Vietnamiens appellent pho. La clé de son attrait réside dans son bouillon, ici bien fait, ainsi que dans ses garnitures, ici particulièrement sympathiques : de belles feuilles de menthe en pleine forme, de la coriandre vietnamienne aux feuilles oblongues, du basilic asiatique...

Le seul bémol dans ce festin tout tropical ? Un plat de brochettes de flan de porc un peu las, sans panache. On aurait voulu la viande plus tendre, plus savoureuse. La magie n'est pas là.

Au dessert, on propose un léger détour d'abord par l'Italie, puisque le lait de coco est travaillé sous forme d'une panna cotta que l'on sert accompagnée d'un granité d'espresso, le tout avec une pointe vers l'Argentine, car on y trouve aussi la saveur sucrée du dulce de leche.

Le résultat est riche mais pas trop, original et sympathique, bref à la hauteur de ce repas qui cherche à broder sur le thème asiatique tout en se permettant des écarts fort adroits et savoureux et en demeurant très abordable. On y retournera.

Cafeden

6576, boulevard Saint-Laurent

Montréal

514 419-1589

www.cafedenrestaurant.com

> Prix: petits plats à partager entre 6$ et 14$, desserts à 7$.

> Carte des vins: carte très courte, avec quelques bières asiatiques, quelques bières locales, un peu de vin très correct et des cocktails.

> Service: sympathique, efficace.

> Style: restaurant pas trop bruyant, moderne, proposant une cuisine asiatique actuelle, très montréalaise, donc influencée par toutes sortes d'autres cultures.

(+) Une cuisine savoureuse à prix abordables, dans un joli lieu contemporain.

(-) Un menu encore un peu court.

On y retourne? C'est sûr.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer