La restauration mobile déménage

Le camion à tacos Grumman '78 a connu... (Photo Bernard Brault La Presse)

Agrandir

Le camion à tacos Grumman '78 a connu un vif succès au Festival Juste pour rire. Si bien que Gaëlle Cerf (à gauche) sera en charge du volet alimentaire cette année.

Photo Bernard Brault La Presse

Partager

Dossiers >

FrancoFolies de Montréal 2012

Arts

FrancoFolies de Montréal 2012

Notre dossier sur les 24es FrancoFolies de Montréal. »

L'offre alimentaire se diversifiera et le street food s'épanouira à Montréal cet été. Pas moins de cinq nouvelles cantines mobiles s'apprêtent à sortir du garage. Elles se gareront tour à tour sur la place Émilie-Gamelin, au parc Jean-Drapeau, devant la Place des Arts et dans le Vieux-Montréal, entre autres.

Le pionnier des camions-cantines montréalais, le camion à tacos Grumman '78, n'est plus seul. Gaëlle Cerf, l'une des trois copropriétaires de cette entreprise en pleine expansion, se réjouit d'avoir des «amis». L'été dernier, la défricheuse a organisé un événement «bouffe de rue» spontané sur le site du Festival Juste pour rire. Tenu en pleine rue Sainte-Catherine, «Juste pour nourrir» a connu un tel succès que Gilbert Rozon a ensuite demandé à la «reine du taco» de prendre en main l'ensemble du service alimentaire du festival.

Mme Cerf n'a pas pris sa mission à la légère. Pour faire un clin d'oeil au 30e anniversaire de Juste pour rire, elle a décidé d'organiser devant le Théâtre Maisonneuve un «souk alimentaire» composé d'une trentaine d'options gourmandes. Au lieu des anonymes tentes blanches, ces restos éphémères seront abrités dans des camions, des conteneurs, des cabanes à pêche sur glace et même dans un tipi. La nourriture sera préparée sur les lieux du festival, dans une cuisine de production.

«Il y aura beaucoup, beaucoup de bouffe! L'offre sera énorme, variée et fraîche. On veut proposer des prix raisonnables, soit 10$ ou moins pour un repas. Tout sera en place pour que les gens viennent et reviennent faire des découvertes pendant les deux semaines que durera le festival.»

Les six camions qui circuleront en ville cet été ont été invités. Avant et après Juste pour rire, ces derniers seront garés place Émilie-Gamelin. Ce «pop-up culinaire» viendra animer le parc à compter du 17 mai, jour de la Fête de Montréal. «Les camions font partie de l'animation que nous mettons en place pour faire vivre cet espace du Quartier des spectacles qui était un peu étouffé», explique Pascal Lefebvre, directeur de la programmation au Partenariat du Quartier des spectacles.

Tous les midis, du lundi au vendredi, au moins une cantine mobile offrira une cuisine rapide mais recherchée aux passants, étudiants et travailleurs du coin. Du mercredi au vendredi, une programmation musicale rythmera l'heure du lunch sur la place.

Parlant de musique, Grumman '78, Pas d'cochon dans mon salon et Fruixi se partageront le Piknic électronik. De semaine en semaine, ils se relaieront selon leur disponibilité. La fête de la Saint-Jean-Baptiste au parc Maisonneuve, les FrancoFolies, le Festival de jazz et Divers/Cité pourraient également bénéficier des services d'un des désormais (plus) nombreux camions-cantines de Montréal.

NOUVELLES CANTINES

Pas d'cochon dans mon salon

> Qui: Samuel Pinard (chef de La salle à manger) et les cuisiniers Jean-Sébastien Thomas, Julien Hébert Bouchard et Samuel Fortier-Auclair

> Véhicule: ancienne remorque de chantier

> Spécialité: sandwichs au porc effiloché (pulled-pork)

Lucky's

> Qui: deux ex de la restauration «conventionnelle»

> Véhicule: ancien camion de Fedex

> Spécialités: sandwichs gourmets de viande braisée et effilochée, salades, sauce BBQ et desserts maison

Crêpe-moi

> Qui: Jihane Boutros, messagère à vélo

et crêpière

> Véhicule: ancien camion de poste

> Menu: crêpes salées et sucrées

Nouveau Palais

> Qui: restaurant Nouveau Palais, rue Bernard

> Véhicule: autocaravane de 24 pieds

> Spécialité: burgers

La mangeoire

> Qui: un cuisinier de plateau et une maquilleuse convertie en «foodtrucker»

> Véhicule: ancien camion de Natrel

> Spécialités: huit types de sandwichs gourmets, une spécialité du mois influencée par les produits locaux saisonniers, croustilles de légumes racines cuits dans le gras de canard, sucreries et boissons maison

À venir:

Martin Juneau et Louis-Philippe Breton, du Pastaga, travaillent à un projet de cantine mobile, qui a été retardé par le succès de leur restaurant... et par la paternité! Les deux amis magasinent actuellement les camions. Ils aimeraient travailler autour des pains (bretzel et compagnie). Ces derniers seraient cuisinés dans la grande cuisine du Pastaga, puis assemblés dans le camion.

À suivre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

la boite:1600172:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer