La survie du cupcake

Les chasseurs de tendances culinaires ont beau annoncer à répétition la mort du... (Photo: Ninon Pednault, La Presse)

Agrandir

Photo: Ninon Pednault, La Presse

Partager

Sur le même thème

Les chasseurs de tendances culinaires ont beau annoncer à répétition la mort du cupcake, le petit gâteau survit à ces tentatives de meurtre et demeure toujours aussi populaire.

Parmi ceux et celles qui assurent sa continuation, il y a Marie-Jo. Ancienne pâtissière du dimanche réincarnée en entrepreneuse (elle était enseignante, dans une autre vie), elle sème la douceur dans La Petite-Patrie.

Sa jolie boutique toute blanche et rose est une oasis de lumière et de féminité. C'est parfait pour un petit thé entre amies ou une sortie de journée pédagogique avec cocotte.

Les déclinaisons du petit gâteau sont presque infinies. Marie-Jo s'amuse à proposer des parfums originaux, tels eau de rose, mangue, pamplemousse, sans négliger les grands classiques que sont chocolat, vanille et citron, entre autres.

Le gâteau est moelleux et les différents glaçages (crème au beurre, ganache, fromage à la crème) bien riches et bien dosés. La présentation est soignée, engageante pour l'oeil, sans excès d'excentricité.

Avec les ShiShi Desserts (Villeray), Itsi-Bitsi (Petite Bourgogne), Petits Gâteaux (Plateau), Les Glaceurs (Vieux-Montréal), Cocoa Locale (Mile End), Cho'cola (NDG) et, depuis septembre, Les petits gâteaux de Marie-Jo, chaque quartier montréalais ou presque a maintenant sa «miss cupcake». On ne s'en porte pas plus mal.

Les petits gâteaux de Marie-Jo

378, rue Saint-Zotique E. 514-273-5353




publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer