Blake Mackay, du beau et du bon

Blake Mackay a publié il y a quelques... (Photo fournie par l'éditeur)

Agrandir

Blake Mackay a publié il y a quelques semaine Bouffe style Blake - 10 prétextes pour sortir les chaudrons, son tout premier livre de cuisine.

Photo fournie par l'éditeur

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Les adeptes de Josée di Stasio craquent pour ses recettes simples, mais aussi pour son style raffiné et ses accessoires tellement jolis. Mais qui se cache donc derrière ce stylisme culinaire? C'est Blake Mackay, qui a publié il y a quelques semaine Bouffe style Blake - 10 prétextes pour sortir les chaudrons, son tout premier livre de cuisine. Pour apprendre à connaître ce travailleur de l'ombre, nous lui avons posé trois questions... enfin quatre.

Bouffe style Blake est votre premier livre de cuisine. Comment le décrivez-vous?

Le livre est divisé en 10 moments de vie: un pique-nique, un 5 à huîtres, de la pizza un vendredi soir, une fête d'enfants, une soirée fondue... Ce chapitre sur la fondue est d'ailleurs mon préféré visuellement. Ce sont tous des moments que j'aime, et j'essaie d'y apporter des recettes simples, faciles à réussir, mais en même temps, qui sortent de l'ordinaire.

Vous avez grandi à Edmonton, où vous avez travaillé en restauration. Pourquoi le changement de carrière lorsque vous êtes arrivé au Québec?

Ça faisait 20 ans que je travaillais dans le domaine de la restauration. J'avais besoin d'une pause. C'est l'ami d'un ami qui m'a parlé de Stéphane Boucher, un styliste culinaire qui se cherchait un assistant. On s'est pris un rendez-vous chez Olive & Gourmando, qui est d'ailleurs devenu un de mes restaurants préférés à la suite de cette première visite.

Au début, ça me faisait rire, surtout lorsqu'on faisait de la photographie publicitaire. On pouvait prendre 12 heures pour passer une montagne de risotto au peigne fin afin d'enlever tous les micromorceaux de persil et les remplacer par du persil frais. Oui, oui!

Pendant une douzaine d'années, Stéphane Boucher a d'ailleurs travaillé avec Josée di Stasio. Quand il a voulu faire autre chose de sa vie, je l'ai remplacé. Je dois d'ailleurs avouer que Josée di Stasio m'a beaucoup appris. Les ingrédients doivent être facilement accessibles, et les étapes d'une recette doivent être réfléchies et faciles à exécuter. Pour elle comme pour moi, c'est primordial.

Vous êtes styliste culinaire. Vous arrive-t-il de tricher avec des colorants alimentaires, avec de faux aliments, avec le logiciel Photoshop ou avec n'importe quelle autre astuce?

Eh oui!

Cette réponse honnête mérite une quatrième question! Est-ce que cela veut dire que les recettes que nous allons essayer à la maison ne ressembleront pas aux photos dans le livre?

Ah non, elles vont se ressembler! Dans le livre, il n'y a pas beaucoup de stylisme culinaire. En fait, lorsqu'on fait du stylisme, on fait environ trois photos par jour. Ce n'est vraiment pas beaucoup. Dans le livre Bouffe style Blake, on a photographié les recettes de deux chapitres en une journée. C'est très naturel et c'est de la vraie bouffe! J'ai nourri toute l'équipe avec les recettes que l'on photographiait. Donc, ce que l'on voit dans le livre, c'est la vraie affaire.

Bouffe style Blake - 10 prétextes pour sortir les chaudrons

Blake Mackay, Éditions Hurtubise, 25,95$

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires : Vivre

Tous les plus populaires de la section Vivre
sur Lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer